.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

the last of the real ones (anaïs).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Ven 6 Oct - 23:01

ça y est. monsieur s'énerve. toi, ça te fait rire parce que t'aimes bien lui faire péter les plombs. t'aimes bien le voir froncer les sourcils et sortir de ses gonds. c'est rare lorsqu'il le fait avec toi mais, c'est vrai que parfois, t'arrives à le mettre sur les nerfs. tu sais que s'il réagit comme ça, c'est parce que tu es sur la bonne voie. ryan est épris de la jolie brune ou du moins, il lui porte un minimum d'intérêt. d'ailleurs, tout le monde l'a remarqué. alors, t'es pas mieux que les autres, t'aimes l'embêter ryan qui campe sur ses positions. tu rigoles devant tant de sérieux venant de sa part. t'es pas possible hein ?! ça va pas te tuer d'admettre que cette fille t'a tapé dans l'oeil ! j'te demande pas de l'épouser non plus ! tu lèves les yeux au ciel d'un air désespéré tandis qu'il te chope le joint des mains pour tirer une grande latte dessus. ouais, il est énervé, c'est bon. t'as réussi ta journée ana. maintenant, il va devoir te retourner la question et ça va certainement pas te plaire.

quant à sami, c'est un sujet plus facile à aborder car ce n'est pas sérieux. sami, c'est le passe-temps. sami, c'est la meuf casse couille qu'il se tape et t'as jamais vraiment compris pourquoi. enfin, tu t'es jamais trop posée la question parce qu'en vrai, c'est sa vie, il fait ce qu'il veut. t'as beau être très protectrice à son égard, y a des choses dont tu te mêles pas. tu parles quand il parle de finir en taule par sa faute et puis, tu grimaces légèrement en lui retirant le joint des mains pour l'écraser à même le sol. de toute façon, il est bientôt fini et vous êtes quasiment arrivés. ou alors, je vais devoir venir de changer au commissariat pour cette chose ! dans tous les cas, t'as pas envie de le voir derrière les barreaux ni même en garde à vue. tu préfères effacer cette image de la tête.

à la place, tu rentres à l'intérieur pour te placer devant une borne. et là, tu beugues. tu t'arrêtes et tu ne sais plus quoi prendre. pourtant, la question est simple. et puis, c'est souvent que tu manges pareil dans ce fast-food. seulement voilà, ryan a posé la mauvaise question au mauvais moment. il s'appuie contre la borne et te fais face alors que ton doigt hésite encore à appuyer sur tel ou tel hamburger. il se redresse, il te pose des questions. qui ? est-ce qu'il le connait ? tu hésites de nouveau. un court silence s'installe avant que tu ne lèves les yeux en sa direction. tu ne peux pas lui mentir à ryan. je sais pas s'il m'intéresse. c'est bizarre. et oui, tu le connais mais je t'en dirais pas plus pour le moment. c'est à son tour de t'embêter avec un sujet qui fâche ou en tout cas, un sujet délicat. il dit que tu es cheloue et ça, tu l'assumes totalement. ça y est, le choix est fait. ça sera un big mac avec une grande frites et un bug ice-tea. tu hésites à prendre un croc-mcdo en plus. à croire que t'as faim malgré l'interrogatoire que ton meilleur ami te fait subir. ça va, je suis pas bizarre. j'attends juste d'être sûre de moi avant de te donner des infos ! tu roules des yeux avant de finaliser ta commande et de lui laisser la place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Sam 7 Oct - 13:57

de toute manière, ryan, il sait qu'en étant sur la défensive à chaque mention de daphné, il s'enfonce. parce qu'anaïs a raison, il réagirait pas comme ça si c'était innocent tout ça. sauf que voilà, il préfère dire aux autres qu'il est pas intéressé, pour pouvoir s'en convaincre lui-même à force de le répéter. qu'est-ce qu'il irait faire avec une meuf comme ça ? ils sont pas du même monde et en plus, il est sûr qu'elle cherche du sérieux. lui, il fait pas vraiment dans le sérieux. ça fait longtemps qu'il a pas été en couple, c'est arrivé une fois et après ça l'a gonflé. c'est trop prise de tête de devoir se concentrer sur une seule personne. peut-être que son ex était trop reloue aussi, à le faire chier sur anaïs. mais même, daphné, c'est mort. alors il préfère se contenter de l'énerver plutôt que trop y penser. « très bien ! ouais, j'la trouve pas désagréable à regarder, ça va, t'es contente ? on peut arrêter d'en parler maintenant ou tu vas continuer de me faire chier ? » ryan l'engueule pas à anaïs, pas vraiment, mais c'est juste qu'il veut arrêter d'en parler, parce que ça le gonfle. il n'aime pas qu'on se mêle de ses histoires comme ça, pas quand il n'a pas envie d'en parler de lui-même.

y a sami aussi, même si parler d'elle le gonfle pas vraiment. surtout quand c'est pour la critiquer. c'est pas comme s'il était faux-cul avec elle, vu qu'il se prive pas de lui en face qu'il peut pas la blairer. et c'est réciproque. donc y a pas de problèmes, tout est clair pour tout le monde. anaïs prend le joint des mains de ryan pour l'écraser, lui disant qu'il finira en taule pour ça au lieu d'y aller pour homicide volontaire. « heureusement qu'il était fini, sinon j't'aurais botté le cul, la naine. » une tape derrière la tête aurait suffit. il se marre un peu, ryan, parce que de toute façon, les flics de son quartier le connaissent déjà et se privent pas de le contrôler chaque fois qu'il le croise. ryan est persuadé qu'ils se roulent des joints avec la beuh qu'il lui confisque, cette bande d'enculés.

maintenant, c'est au tour de ryan d'aller à la pêche aux informations. et anaïs lui tend la perche, probablement sans trop le vouloir, sauf que le bonhomme saute sur l'occasion pendant qu'elle commande sa bouffe. elle se défend un peu, sauf qu'elle lui laisse entendre qu'il connaît en effet le gars en question. « c'est un gars de la salle ? » même lui n'est pas trop convaincu en posant la question, parce qu'il s'en serait rendu compte. puis, y a rien qui reste secret à la salle, donc il serait déjà au courant. « j'aime pas quand tu caches des choses, c'est rarement bon signe. » ouais, parce qu'à tout moment, le gars est une de ses connaissances peu fréquentables. anaïs hausse les yeux au ciel quand il lui dit qu'elle est bizarre, parce que normalement, elle se priverait pas de tout lui raconter. c'est pour cette raison qu'il se méfie d'ailleurs. « ouais ouais... » toujours pas convaincu, le ryan, il va devoir enquêter de son côté. il se met à commander, un maxi best of avec un royal deluxe, des frites et un coca histoire de pas crever la dalle dans deux heures. puis il paye et prend le ticket avant de se retourner vers anaïs. « de toute façon, j'finirai par savoir que tu le veuilles ou non. » y a un petit sourire mauvais au coin de ses lèvres, juste parce que maintenant c'est lui qui peut la faire chier, pas l'inverse. le karma.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Sam 7 Oct - 18:51

tu lui parles de daphné. ce n'est pas pour l'énerver, juste pour comprendre ce qu'il se passe entre les deux-là. pas grand chose d'après ton meilleur ami. c'est vrai que tu ne les as jamais vu discuté l'un avec l'autre or, t'as remarqué la façon dont il la regarde. tu peux tout à fait le comprendre parce que c'est une jolie fille. tu ferais sans doute la même chose si t'étais un mec. seulement voilà, ça ne lui plait pas et monsieur commence à s'énerver. il finit par avoué qu'elle ne le laisse pas indifférent et bien que tu aurais aimé en savoir plus sur le sujet, tu finis par répondre : c'est un bon début ! j'vais me contenter de ça pour l'instant ! pour l'instant seulement. ouais parce que par la suite, tu aimerais savoir pourquoi monsieur hésite à aller vers elle. certes, elle n'est peut-être pas du même monde que vous or, ryan a toujours adoré les défis. tu ne t'attendais pas à ce qu'une femme lui fasse autant d'effet.

en ce qui concerne sami, c'est plus facile de discuter. sans doute parce qu'il n'y a rien de sérieux entre ces deux-là et que ça ne sera jamais le cas. en effet, sami n'est pas mal non plus or, elle est insupportable. tu ne peux pas dire que tu la détestes, c'est loin d'être le cas seulement parfois, elle t'exaspère. tu te demandes comment c'est possible d'être aussi insupportable. tu en profites pour lui voler son joint dans le but de l'écraser à même le sol. tu poses vite ton pied avant qu'il n'ait le temps de le récupérer même s'il ne pouvait surement pas le faire étant donné qu'il était presque terminé. j'en doute pas une seconde... quoique ! tu m'aimes trop pour ça. tu lui fais les yeux doux. le truc qu'il connait que trop bien et qui a perdu de son effet depuis le temps. dommage, ça marchait si bien avant. et j'suis pas une naine ! que tu ne peux pas t'empêcher de rajouter en lui tirant la langue telle une enfant mal éduquée.

arrivée au mcdo, tu hésites pour la commande. c'est pas que tu ne sais pas quoi prendre, c'est juste qu'il te fait perdre la tête en te posant des questions déstabilisantes. il te questionne, essaye d'en savoir davantage sur l'homme en question et toi, tu fronces légèrement les sourcils. pourquoi ? tu m'as vu maté un gars en particulier ? parce que t'as pas l'impression mais, ça se peut que tu le fasses inconsciemment. d'ailleurs, t'ajoutes assez rapidement un argument pour ta défense : j'avoue qu'ils sont bien foutus quand même ! enfin, pour la plupart ! parce qu'y a quelques exceptions tout de même. tu le lances sur ce sujet en espérant qu'il en oublie le thème principal. manque de chance, il ne perd pas le nord et rajoute que tu es bizarre. bizarre c'est vrai parce que tu ne caches jamais rien à ryan. tu lui dis toujours tout. d'ailleurs, tu n'as pas nié le fait qu'un mec en particulier t'intéressait plus que les autres. c'est juste que tu préfères attendre d'être sûre de toi avant de lui révéler quoique ce soit. ça va, c'est pas un taulard si ça peut te rassurer ! que tu ironises en rigolant. c'est pas bon signe dit-il. peut-être pas. après tout, peut-être qu'alan est carrément sur une autre longueur d'ondes et que toi, tu te fais des films dans ton coin. tu ne sais pas ce que va devenir votre relation et tu tiens trop à lui pour le perdre à cause d'une histoire de potentiels sentiments qui aurait mal fini. du coup, tu réfléchis pour le moment. t'essaies de confirmer ce que tu ressens à son égard. et puis, si t'aurais de meilleures fréquentations, t'aurais pas à t'inquiéter chéri ! que tu rajoutes en croisant les bras avant de te décaler pour le laisser passer à son tour commande. il est beaucoup plus rapide que toi et en moins de deux, le ticket sort de la machine et vous n'avez plus qu'à attendre. je finirais surtout par le te dire oui ! bien avant qu'il ne le découvre du moins, c'est ce que tu penses sur le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Dim 8 Oct - 12:58

ryan cède en admettant à anaïs qu'il trouve daphné mignonne. tout le monde peut le remarquer en même temps, qu'elle est belle, c'est évident. mais est-ce que ça veut dire qu'il est obligé de faire quelque chose ? pas vraiment. se contenter de la regarder de loin, c'est bien aussi. il est réaliste, ryan et il a pas envie de se compliquer la vie. dans sa tête, ryan est soulagé quand anaïs lui dit qu'elle va se contenter de ça pour l'instant. « en même temps, y a que ça, anaïs, c'est tout. » il se calme un peu, ça s'entend dans sa voix, il lui fait comprendre qu'il se passera rien et que de fait, ça ne sert à rien de chercher à en savoir plus. certes, c'est pas vraiment le genre de ryan de ne pas attaquer quand il trouve une demoiselle charmante, mais là, on a qu'à dire que c'est l'exception qui confirme la règle. peut-être que ce serait différent s'il la connaissait, mais ce n'est pas le cas, donc tant pis. il continuera de la regarder de loin et puis c'est tout.

et alors que ryan dit que si elle doit venir le chercher au comico, ce sera parce qu'il aura tué sami, anaïs lui retire son joint des mains pour l'écraser parterre. ça pourrait être pour ça aussi. certes, c'est pas faux, mais bon, dans la vie faut savoir prendre des risques. et d'ailleurs, il prévient ana qu'elle a eu de la chance que le joint soit terminé. « bof, ça dépend des jours. » il prend un air sérieux pendant deux secondes avant de se remettre à sourire. et elle a beau lui faire les yeux doux, ça marche pas trop. faut dire que depuis le temps, ça marche de moins en moins bien. « ouais, 'fin, t'es pas très grande non plus. » la maturité à son état pur. faut toujours qu'il ait le dernier mot, celui-là, sinon ça va pas. même si bon, ana est pareille avec lui, sinon, ce serait pas drôle.

à mcdo, les deux se mettent à parler d'anaïs et de son potentiel futur mec dont l'identité reste inconnue à ryan. ce qui le perturbe, parce que s'il le connaît et qu'elle ne veut pas lui filer son nom, ça peut être mauvais signe. il fait l'inventaire, ryan, dans sa tête. il passe tous ses potes en revue les uns après les autres en essayant de savoir duquel il s'agit. « nan, j'crois pas. » il réfléchit quand même, mais non, il l'a pas vu mater un mec en particulier. disons qu'à la salle, c'est facile de mater et ça va dans les deux sens. il capte qu'ana essaye de le dérouter, mais il lui lance un regard qui veut dire que ça marchera pas. c'est lui qui sait le mieux esquivé les sujets, normalement. il connaît les techniques, pas la peine d'essayer. il se demande si le gars est fréquentable, du coup, parce qu'il n'a pas que des amis qui traînent dans des affaires saines. « bah j'espère pas. » même si elle fait de l'ironie, il le dit quand même, au cas où. parce qu'on sait jamais. et aux dires d'anaïs, ça va bientôt être de sa faute. « j'suis pas inquiet, mais t'es bizarre là à vouloir faire la meuf qui veut rien dire. j'te dis, ça cache un truc de suspect. » il hausse les épaules, parce qu'elle sait très bien que c'est vrai. d'un autre côté, il sait aussi qu'il pourrait essayer de la convaincre de parler, mais il préfère qu'elle le fasse parce qu'elle en a envie, pas parce qu'elle est forcée de le faire. « ok, mais t'as intérêt à pas trop attendre quand même. surtout si madame décide de devenir sérieuse. » il se marre un peu, ryan, parce que ça fait un bail qu'il l'a pas vu en couple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Dim 8 Oct - 15:53

t'adores l'embêter malgré tout or, tu remarques assez rapidement que daphné est un sujet sensible et qu'il vaut mieux ne pas l'aborder tout de suite. du moins, s'arrêter là pour le moment. il dit que de toute façon, il n'y a rien d'autres. toi ce que tu aimerais savoir c'est surtout pourquoi. après tout, ryan ne s'est jamais arrêté en si bon chemin et lorsqu'il désire quelque chose, il fait toujours tout pour l'obtenir. tu te dis que finalement, peut-être que daphné est encore plus spéciale que ce que tu ne t'imaginais. peut-être qu'il veut pas simplement qu'elle passe d'en son lit pour ensuite lui dire bye-bye le lendemain matin. tu ne sais pas vraiment ce qu'il recherche avec elle mais pour toi, c'était pourtant clair, ryan n'était pas prêt de se poser. comme quoi on ne peut jamais être trop sûr dans la vie.

au mcdo, il s'intéresse à tes relations à toi. plus particulièrement à cet homme qui te fait réfléchir. tu n'iras pas jusqu'à dire qu'il te retourne le cerveau or, jamais tu ne t'es posée de questions au sujet de ton statut avant de le rencontrer. pour toi, c'était clair, sans doute aussi clair que ryan. tu ne ressentais pas le besoin de te poser. tu voulais juste profiter de ta jeunesse parce que les relations sérieuses n'ont jamais été ta tasse de thé. peut-être aussi que tu n'es jamais tombée sur la bonne personne et qu'au fond, tu ne sais pas ce que c'est l'amour. en tout cas si au départ c'était purement physique, aujourd'hui tu cogites et le fait que tu gardes ça pour toi n'est pas pour rassurer ton meilleur ami qui se pose des questions. ça cache rien ryan ! c'est juste que je ne sais pas ce que je veux, je ne sais pas ce qu'il attend de moi, je sais même pas quelle relation on a tous les deux au final. du coup, je suis un peu paumée et je préfère mettre les choses au clair plutôt que de me faire de fausses idées. et de faux espoirs soit dit au passage. vous vous dirigez vers les caisses pour récupérer votre commande et tu te précipites dessus lorsque cette dernière arrive. t'as une faim de loup et cette conversation n'a rien arrangé. tu prends le plateau et tu te diriges vers une table de libre tout en fronçant les sourcils lorsqu'il ose prononcer le mot sérieux. t'aurais pas pu dire une phrase qui me fasse plus flipper que celle-ci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Dim 8 Oct - 20:00

quand ryan a posé la question sur la vie sexuelle/amoureuse d'anaïs dans le mcdo, il doit bien avouer que c'était un peu de la vengeance. elle l'a harcelé au sujet de daphné, alors maintenant c'est à son tour de faire le curieux. sauf qu'il pensait qu'elle lui dirait la même chose que d'habitude, qui ressemble un peu à ce qu'il dit habituellement aussi d'ailleurs, que rien n'a changé. parce que les deux se ressemblent sur un point : ils se mettent rarement en couple, sont pas vraiment sérieux et préfèrent prendre leur pied en toute simplicité, sans prise de tête. tous ces éléments l'amènent à une réaction simple, ryan est surpris. parce que s'il ne se tramait pas quelque chose de suspect, elle ne réagirait pas comme ça, anaïs. c'est pour ça qu'il a envie d'en savoir plus, le fait qu'elle se pose des questions sur la nature de la relation qu'elle entretient avec le mec en dit déjà long.

pour ça qu'il pose des questions, ryan, il veut comprendre ce qu'il se passe un peu mieux, parce que là il avoue qu'il est un peu choqué et surtout, curieux. et anaïs ne peut pas lui en vouloir, vu qu'elle ferait la même chose à sa place, elle l'a fait tout à l'heure. en fait, s'il lui sortait ce genre de phrase, elle ferait sûrement pire que lui. ce serait du harcèlement. il apprend qu'il connaît le gars en question, ce qui le pousse à chercher encore plus, parce que maintenant, il sait qu'il peut récupérer d'autres infos. anaïs laisse des ouvertures, donc lui, il s'enfonce dans les brèches pour démêler cette histoire. anaïs cède un peu, lui lâchant des bribes sans pour autant s'épancher, parce qu'elle-même n'a l'air de ne pas trop savoir ce qui se passe.

ryan ne dit rien sur le moment, parce qu'ils récupèrent leur plateau et il la suit quand elle va s'asseoir. une fois qu'ils sont posés, ryan attaque. « c'est ça le problème avec vous, les meufs, vous vous posez beaucoup trop de questions. » qu'anaïs ose lui dire qu'il tape dans les clichés alors qu'elle se prend la tête pour rien. « bon, parlons peu, mais parlons bien : tu l'as ken ? » parce que ça non plus elle lui a pas dit. « et tu le kiffes ou t'as juste envie de recommencer ? » c'est simple ça. « une fois que t'as répondu à ça, tu sais si t'as envie de plus ou si t'as juste envie d'un plan-cul. » le raisonnement de ryan expliqué en quelques phrases brèves, mais claires. il se remercie lui-même pour tant de clarté. « mais bon, après tu fais ce que tu veux, c'pas mon problème. moi, c'est comme ça que je réfléchis, même si en général, j'ai juste envie de recommencer. » ça, c'était la conclusion. il se met enfin à manger, un léger sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Dim 8 Oct - 23:05

évidemment, ça te fait chier de parler de tout ça mais, tu l'as bien cherché. c'est toi qui a commencé en abordant le sujet daphné. en fait, c'est pas tellement le fait d'en parler qui te met mal à l'aise, c'est plutôt le fait de ne pas savoir ce que tu ressens. t'aimerais bien lui dire de qui il s'agit mais, t'as aussi peur de sa réaction. est-ce qu'il va être d'accord ? est-ce qu'il va donner son feu vert ? après tout, ils sont potes et ryan, c'est comme ton frère. tu sais que tu vas avoir besoin de son consentement pour qu'il se passe quoique ce soit. tu prends toujours en compte son avis. le peu de petits amis que t'as eu dans ta vie, tu les as présenté à ryan et t'as toujours demandé ce qu'il en pensait. ouais, y en a que tu as peut-être quitté parce que ryan ne les aimait pas. peut-être qu'y a certaines relations que t'as fait exprès de faire capoter parce qu'il n'appréciait pas la dite personne. t'as pas envie que ça fasse pareil avec alan. s'il te dit que vous n'êtes pas fait pour être ensemble alors, tu risques de t'énerver. et puis, si ça se trouve, même si tu tentes quoique ce soit alors, ça marchera pas et t'auras perdu un véritable ami. t'as pas envie de tout gâcher. tu te poses trop de questions et ton coeur bat un peu plus vite à chaque fois que tu penses à lui.

du coup, tu prends ton plateau et tu vas t'asseoir suivie de près par ryan. à peine assise que tu manges déjà une frite. une frite qui t'ouvre l'appétit mais qui t'empêche pas de t'expliquer malgré tout. le fait qu'il pense que tu vas devenir sérieuse, ça te fait peur. tu te dis que c'est peut-être le moment ou qu'au contraire, tu vas peut-être tout fait foirer parce que t'es pas prête pour ça. t'as la trouille et ryan, il est normalement là pour te rassurer. seulement voilà, il fait tout le contraire. il dit que tu te poses beaucoup trop de questions, comme toutes les meufs d'ailleurs. tu roules des yeux. c'est cliché. peut-être qu'il s'en pose lui aussi ! que tu ajoutes pour ta défense. tu réfléchis rapidement à cette phrase que tu as balancé sur un coup de tête. finalement, tu hausses les épaules pour reprendre : ou alors, peut-être qu'il s'en pose pas du tout. et ça, ça serait carrément pas bon signe pour toi. ensuite, il te demande si tu te l'ais déjà tapé. tu manques de t'étouffer avec ta frite parce que tu ne t'attendais pas à cette question tout de suite maintenant. ouais... pas qu'une fois. sauf que d'habitude c'est moins... intense. enfin, c'est physique quoi et là, j'ai ressenti quelque chose de plus. parler de tes relations amoureuses avec ryan ne te dérange en rien. parler de cul non plus. après tout, vous avez grandi ensemble, vous avez l'habitude de tout vous dire. il te questionne de nouveau et tu souffles en réfléchissant à la réponse que tu vas lui donner. évidemment que j'ai envie de recommencer, c'était le meilleur coup d'ma vie. après... ouais. ouais peut-être que je le kiffe un peu. j'me sens bien quand je suis avec lui. t'aimerais bien argumenter davantage mais, t'y arrives pas. tu n'arrives pas à mettre de mots sur ce que tu ressens. tu sais juste qu'à chaque fois que tu parles de lui alors, ton coeur s'emballe et lorsque tu le vois, c'est pire encore.
ryan se met à manger. toi, tu t'arrêtes en fronçant légèrement les sourcils comme à chaque fois que tu te mets à réfléchir. généralement ou tout le temps ? t'es un spécimen à part toi quand même ! j'me demande si un jour, t'arriveras à te poser. tu t'attaques à ton big mac. tu croques dedans à pleines dents et tu parles la bouche pleine parce que mcdo, venez comme vous êtes. et techniquement, si ton ou ta partenaire est un minimum doué(e), t'as toujours envie de recommencer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Lun 9 Oct - 14:19

ryan qui donne des conseils sur les relations humaines, c'est quand même pas mal. parce qu'il est tellement bien placé pour parler, lui et ses relations sans lendemain. en même temps, les fois où il s'est posé, ça n'a jamais duré longtemps. il n'y est pour rien si les meufs finissent toujours par lui demander de choisir entre elles et son amitié avec anaïs. comme si la question se posait. à partir du moment où une personne lâche un ultimatum dans le genre, vaut mieux se casser en courant. si tu cèdes sur un truc comme ça, tu te fais bouffer. ryan n'a pas le temps pour ses conneries. malgré ces quelques détails, il estime que faire en sorte qu'anaïs se pose les bonnes questions au lieu de s'en poser cent, ce serait déjà un bon début. les meufs, elles veulent toujours se compliquer la vie. ce serait tellement plus facile pour elles si elles remettaient moins tout en question tout le temps.

anaïs lui lâche que si ça se trouve, le mec dont elle parle se pose autant de questions qu'elle. et peut-être bien, même si ryan le connaît (apparemment), il n'est pas dans la tête du gonze. mais bon, ryan espère pour lui que non, sinon sa tête va finir par exploser. et pour calmer un peu anaïs, ryan lui pose des questions simples, celles qu'il se pose quand il rencontre une meuf. est-ce qu'il a juste envie de la baiser encore une fois ou est-ce qu'il l'aime bien ? c'est pas des trucs qui prennent la tête, ça, on y réfléchit vite. et apparemment, ses questions font mouches puisqu'elle se met à y répondre.

« nan, mais tu me l'avais pas dit ça. tu te tapes un de mes potes régulièrement et on m'dit rien ? bande d'enculés. » ryan se déroute tout seul, mais en même temps, ça fornique dans son dos, alors évidemment que ça le fait réagir. il a quand même bien entendu le reste de sa phrase et il attend qu'elle réponde à ses autres questions pour y voir plus clair. ryan encaisse les propos de sa pote, croque un bout de son burger et se décide à répondre. « tu viens de répondre à toutes les questions que tu te posais tout à l'heure toute seule, anaïs. t'as pas envie que ça reste juste ton plan-cul. » sous-entendu : ça tend plus vers du mini-sérieux tout ça, mais il évite de le dire, il a pas envie de la stresser. surtout si le gars est pas dans la même idée, il a pas envie qu'un de ses potes la rende triste, ça foutrait la merde. il se marre à la remarque qu'anaïs lui envoie. « j'sais pas, ça dépend. un jour, peut-être. » on appuie quand même sur le peut-être, parce que pour l'instant, ce n'est pas tout à fait à l'ordre du jour. « j'suis pas d'accord. y a des meufs que je connais qui sont tops au pieu, mais putain dés qu'elles ouvrent la bouche, ça te coupe tout. tu trouves une solution une fois, tu vois, pour tester, mais après t'as plus envie. » des propos d'une classe internationale, mais bon, ce n'est que la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Lun 9 Oct - 22:16

discuter de tout ça avec ryan, c'est vraiment bizarre. ouais parce que d'habitude, vous parlez d'histoire sans lendemain. d'habitude, tu lui expliques que tu as passé la nuit avec pierre, paul ou jacques et que c'était bien ou alors, passable. parfois, tu le questionnes pour savoir si tu dois rappeler untel ou untel ou s'il vaut mieux lâcher l'affaire tant qu'il en est encore temps. tu ne lui parles jamais d'un garçon en particulier du moins, tu ne t'attardes pas autant dessus et tu ne poses pas de questions de cette nature. c'est jamais trop sérieux et tu parles souvent des hommes avec beaucoup de détachement. un peu comme ryan en soit. ouais, c'est vrai qu'il t'arrive de réagir comme un mec quand tu t'y mets ! d'habitude, ryan ne te donnes pas de conseils. d'ailleurs, tu ne t'attendais pas à cela, encore moins parce qu'il s'agit de l'un de ses amis. tu détestes lorsqu'il couche avec tes potes à toi par conséquent, t'évites de le faire de ton côté. mais là, c'est différent.

et comme t'es une fille d'après lui, c'est normal que tu te prennes la tête avec des tas de questions. ouais parce que c'est bien connu que les gars eux, ils prennent les choses un peu comme elles viennent sans penser au reste. le fait que tu sois blonde ne doit pas arranger les choses parce que malgré les interrogations qu'il dégage pour te faire comprendre tes propres envies, tu ne sais toujours pas où tu en es. c'est limite si tu n'es pas encore plus perdue qu'avant, c'est pour dire. tu fronces les sourcils et tu essaies de savoir où il veut en venir. tu commences en précisant que ce n'est pas la première fois que tu couches avec lui. c'est peut-être par là que tu aurais du commencer. peut-être que tu devrais lui expliquer que vous étiez amis et que vous êtes rapidement devenus sexfriends jusqu'à ce que ta tête ou plutôt ton coeur te joue des tours. il en fait tout un sketch parce que merde, c'est son pote quoi. toi, tu grimaces en t'imaginant la situation inverse. ça va ryan, j'ai juste omis ce détail ! pas la peine d'en faire toute une histoire... t'essaies de relativiser le truc mais a sa place, tu te serais clairement énervée et il aurait directement balancé le nom de la personne concernée. il continue de manger, t'en conclues qu'il n'est pas trop en colère... à moins qu'il compense avec la bouffe. en tout cas toi, tu fais pareil. tu réfléchis à ce qu'elle raconte en mâchant ton burger, secouant légèrement la tête comme pour approuver. ok, admettons que ça soit le cas. je fais comment pour savoir si c'est réciproque ? et encore pire, je fais comment si ça fonctionne pas entre nous ? encore des questions. toujours plus de questions. à croire que ça ne sera jamais trop facile malheureusement. y a que dans les films que la fin du scénario est écrite le reste du temps, ça s'improvise et toi, t'aimes pas perdre le contrôle sur ce qui t'entoure. tu te demandes comment ryan peut parler de tout ça alors qu'il a clairement pas envie de se poser. il le confirme, ça sera pas pour maintenant. un jour c'est bien. suffit juste qu'il grandisse. ou qu'il tombe sur la bonne personne. toi aussi d'ailleurs. peut-être même que tu l'as déjà trouvé ! tu te rassures en ajoutant que t'as forcément envie de recommencer mais ryan te prouve le contraire en parlant de filles un peu trop connes. ouais ok sauf que moi, je suis top au pieu et je suis intelligente donc... la question se pose ça ! tu clignes des yeux en souriant, essayant de rendre la conversation beaucoup moins sérieuse tout en te lançant des fleurs parce que c'est pas ryan qui va le faire à ta place !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Mar 10 Oct - 20:07

ryan, il ne sait pas trop si ça devrait le déranger qu'anaïs se tape un de ses potes. en fait, ça le dérangera peut-être quand il apprendra l'identité du gars. suivant lequel c'est, y a des claques qui vont se perdre. on ne va pas se mentir, c'est la même pour tout le monde : y a des potes, on sait qu'ils sont fiables et qu'ils ne feront pas de la merde. d'autres, on sait très bien qu'il ne vaut mieux pas qu'il touche à votre sœur, même avec un bâton, parce que c'est des connards. genre, certains potes de ryan refusent qu'il approche leur sœur et dans le fond, il le comprend, pour ça qu'il ne le fait pas. donc voilà, il s'interroge le ryan, mais il fait suffisamment confiance à anaïs, il se dit qu'elle est pas allée voir le plus con de ses potes. « t'as omis ce détail ? si j'te dis que j'me tape une de tes potes, tu vas le prendre comment ? » il le prend pas mal, c'est juste qu'il aurait aimé le savoir. ce qu'il n'aime pas, c'est qu'on fasse des trucs dans son dos. ryan n'est pas énervé, il est juste un peu agacé et c'est pour ça qu'il se venge sur son burger et ses frites.

on pourrait croire que la scène est irréelle, parce que ryan donne des conseils sur les relations et ça, c'est assez spécial quand même. « j'sais pas, ana, j'suis pas conseiller conjugal. » la conseiller de tester si le gars est jaloux peut être risqué, parce qu'il pourrait mal le prendre. donc il préfère pas lui donner de conseil à ce sujet-là, parce qu'il ne se mouille pas comme ça. puis bon, il n'a pas eu de copine depuis un bail, alors il sait plus trop comment on fait pour s'extirper d'un plan cul pour passer à quelque chose de plus sérieux. il ne vaut mieux pas qu'il lui dise sa vision des choses, parce qu'il a pas envie de lui niquer son moral et aussi parce que son opinion n'est probablement pas représentative de tous les gars de la terre. « si ça fonctionne pas ? tu le kiffes vraiment en fait pour te poser cette question... bah si ça marche pas, tu me dis qui c'est et j'lui casse la bouche ? » c'est une proposition amicale, parce que dans le fond, ryan privilégiera toujours anaïs par rapport à n'importe lequel de ses gars. c'est comme ça, c'est la base, une règle fondamentale.

puis ça parle de se caser et ryan, ça lui fout pratiquement autant les jetons qu'à anaïs, parce qu'il a l'impression qu'en couple, on perd grave de sa liberté et lui, il aime bien être tranquille. se prendre la tête, c'est une perte de temps. il acquiesce aux propos d'anaïs tout en continuant de manger et il rentre dans un autre débat : être un bon coup ne signifie pas forcément que la personne va rappeler. en tout cas, c'est l'opinion de ryan, parce qu'il n'a pas rappelé des meufs plusieurs fois. « ça c'est ce que tu dis, si ça se trouve t'es une étoile de mer au lit. » c'est-à-dire qu'elle est juste là, présente physiquement, mais qu'elle ne sert à rien. ryan peut pas savoir et surtout, ryan n'a pas envie de tester pour en être certain. « t'inquiètes, j'demanderai à mon pote quand je saurai qui c'est. » c'est faux, il ne lui posera pas cette question, mais il le dit juste pour la faire chier, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Mar 10 Oct - 22:45

dans un premier temps, t'as pas pensé à en parler à ryan parce que ça devait arriver qu'une seule fois. tu t'es pas dit que vous alliez remettre ça régulièrement. pour toi, c'était juste une phase et vous alliez en sortir rapidement. d'autre part, tu t'es dit qu'il n'y avait rien derrière tout ça donc, qu'il était pas nécessaire de lui en parler. votre relation fonctionnait plutôt bien. vous étiez amis, vous couchiez de temps en temps ensemble soit, ça n'avait absolument aucun impact dans vos vies ni dans celle de ryan. pourquoi soudainement lui parler de ce petit truc en plus ? ça n'aurait rien changé. pour finir, tu détestes lorsque ryan se tape tes potes. tu lui fais souvent la morale à ce sujet. tu sais que t'as déjà perdu des copines parce que monsieur leur a brisé le coeur blablabla, notamment au collège. ok, c'était pas des potes en or, certaines étaient même en papier mâché mais, tout ça pour dire que tu n'aimais pas cela alors, tu ne te voyais pas faire pareil de ton côté. ryan, c'est comme ton frère, t'avais pas forcément envie qu'il se comporte comme tel. qu'il aille parler au gars en question pour lui faire la morale, pour poser des barrières, émettre des règles à suivre. t'avais pas envie que le gars il flippe, que ça change entre vous parce que le meilleur pote fait pression derrière. et puis merde, t'avais juste pas pensé à lui en parler, ce n'était pas la fin des papillons non plus ! c'est pas pareil parce que toi, t'es un vrai connard avec les filles ! moi, je fais pas espérer quoique ce soit, c'est clair de base. et puis sérieusement, est-ce que t'aurais autorisé à ce que je me tape un de tes potes ? parce que moi, j'aime pas ça donc, je t'aurais dit non. je l'aurais peut-être fait dans ton dos, comme tu l'as fait plusieurs fois et on en serait au même stade. t'essaies de te défendre en premier son cas pour exemple. t'es pas certaine que ça soit la bonne méthode. t'es même persuadée que ça va l'énerver davantage. d'ailleurs, tu t'empresses de manger comme pour faire comme si de rien était.

t'en viens à lui poser des questions à lui. le truc improbable parce qu'il est loin d'être un modèle de vertu. en fait côté relation, il est sans doute beaucoup plus perché que toi. tu te dis que tu vas jamais t'en sortir avec ses conseils mais heureusement, il essaie même pas. il prétend ne pas être conseiller conjugal et tu plisses le nez pour ne pas te marrer. c'est drôle quand même. il t'apporte finalement une réponse tout en omettant pas le fait que tu tiens à ce type pour te poser la question. tu décides d'abandonner ce sujet beaucoup trop délicat et compliqué pour toi en chopant seulement les informations qui t'intéressent. c'est pour ça que t'es mon prince charmant et qu'un jour, on se mariera ensemble toi et moi ! tu lui adresses un clin d'oeil avant d'attraper ta boisson pour en boire une grosse gorgée. ouais, toute cette conversation t'a non seulement donné faim mais surtout soif. il faudrait peut-être que tu penses a arrêter de parler autant.

malheureusement, vous enchaînez encore et encore entre deux bouchées. la conversation si sérieuse et le fait de se mettre en couple déborde rapidement sur un le coup d'un soir et les performances sous les draps. c'est beaucoup moins sérieux, plus ouverts et t'es tellement plus à l'aise avec ça. depuis le temps qu'on se connait putain, j'pensais que t'avais une opinion de moi un peu plus positive ! tu soupires parce qu'il t'épuise ce gars. tu te dis que jamais tu ne pourrais le supporter en tant que petit-ami. pas même en tant que coup d'un soir voire régulier. tu mets tes doigts dans la bouche pour faire semblant de vomir quand il te dit demander plus tard à son pote lorsqu'il sera de qui il s'agit. on parle beaucoup de moi mais, très peu de toi. si ça se trouve toutes les filles que t'as pas rappelé, c'est juste parce que t'as rien fait avec elles ou que t'étais tellement mauvais que t'as pas osé les affronter une nouvelle fois ! ah ouais, tu veux jouer sur ce terrain ? allons-y !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Mer 11 Oct - 18:48

on dirait presque qu'anaïs tente d'inverser la situation. pas la peine de parler à ryan des fois où il s'est tapé une de ses potes. parce que ce n'est pas tout à fait la question et anaïs lui a déjà fait assez la gueule à l'époque pour ne pas recommencer. puis remettre ça sur le tapis maintenant, c'est un peu con, parce que si ryan se mettait à faire la gueule, ce serait beaucoup moins drôle, ce mcdo. et en plus, elle le traite de connard, non mais on rêve. « j't'emmerde, en plus, j'fais rien espérer à personne non plus. » si les meufs comprennent pas, ryan n'y est pour rien, parce qu'il est suffisamment clair. « en général, quand tu demandes même pas son prénom à une meuf c'est que t'as pas envie de l'épouser. » ça s'entend dans le ton de ryan que ça lui apparaît comme une évidence. il n'y est pour rien si certaines demoiselles sont complètement connes. « j'en sais rien, ça dépend lequel. j'sais qu'il y a qui sont plus fiables que d'autres, c'est tout. » ce qui signifie qu'il pourrait en approuver certains sans taper un scandale. tout dépend des choix d'anaïs. s'il n'est pas tant en colère que ça, là tout de suite, c'est parce qu'il n'est pas sur que sa meilleure amie ait, justement, fait un mauvais choix. « de toute façon, tu me laisses jamais m'amuser. » il fait mine de bouder en disant ça, même s'il peut pas retenir le sourire joueur qui vient se nicher sur ses lèvres.

ryan joue les conseillers, même s'il est mal placé. et c'est pour ça qu'il se remet à manger avec avidité quand anaïs lui pose des questions qui dépassent totalement ses compétences. elle n'a pas une pote qui pourrait l'aider ? sûrement qu'elle lui filerait des meilleurs conseils que lui. ryan éclate de rire à la remarque d'anaïs. eux, se marier ensemble ? ce serait la plus grosse blague de l'année. ils s'adorent, c'est pas le problème, mais ils finiraient sûrement quand même pas s'entre-tuer. « cool, tu feras à manger et le ménage comme ça. » ryan peut pas s'empêcher de continuer de rire en disant ça, parce qu'il sait déjà ce qu'anaïs va penser de sa remarque. elle risque de ne pas aimer beaucoup ce qu'il vient de dire. mais lui, ça le fait rire. c'est trop facile.

la conversation dérape sur les performances sexuelles des meufs et de celles d'anaïs en particulier. c'est fou comment ils peuvent dévier parfois. ryan se prive pas de continuer de la faire chier en lui balançant que si ça se trouve, au pieu, elle n'est rien de plus qu'une étoile de mer. il n'en sait rien, mais il ne s'empêche pas de l'imaginer. de toute façon, il sait qu'elle ne va pas se laisser faire bien longtemps. « justement, j'te connais depuis trop longtemps. » il en rajoute, le con et ça se voit sur sa gueule qu'il prend à malin plaisir à la faire tourner en bourrique. pendant ce temps, ryan prend une autre bouchée de son burger qui arrive sur sa fin, merde. alors qu'il mâche, il manque de s'étouffer en se mettant à rire à la remarque d'anaïs. putain, qu'elle est conne, il en peut plus d'elle. « t'sais, c'est pas parce que tu sais pas manier le manche que tout le monde ne sait pas comment baiser. tu peux les appeler, s'tu veux, j'suis sur qu'elles n'auront que des bons commentaires. » ils sont tous les deux aussi cons l'un que l'autre, y en a pas un pour rattraper l'autre. heureusement d'ailleurs, parce que ça serait gênant sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Mer 11 Oct - 23:07

tu tentes de trouver une excuse. tu ne lui as pas parlé du fait que tu couchais avec un de ses potes pour la simple et bonne raison que tu n'aimes pas qu'il le fasse de son côté. tu glisses aussi que c'est un connard avec les filles, juste une petite pic que tu ne peux t'empêcher de balancer. évidemment, ça lui plaît pas mais ça, tu t'y attendais. il t'emmerde, tu l'emmerdes, jusque là, vous êtes clairement sur la même longueur d'ondes. tu rigoles quand il se défend. t'es sérieux ? il t'est vraiment arrivé de coucher avec des meufs sans connaître leur prénom ? et puis tu te dis qu'il y en a parmi elles qui étaient tes amies. heureusement que ryan est plus important que quiconque à tes yeux sans quoi, tu l'aurais surement déjà tué. pour calmer le truc, tu lui demandes s'il aurait autorisé que tu sortes avec un de ses potes et là, il te dit que ça dépend. c'est pas comme si j'étais sortie qu'avec des mecs fiables de toute façon... c'est vrai que t'en as connu des galères. plus particulièrement au lycée. alors là, les conneries que t'as pu faire ! le pire c'est que toi, tu t'attaches vite alors forcément, tu te fais toujours prendre pour une conne. on pourrait croire que ça t'a calmé ou endurci mais rien de tout ça malheureusement. ryan il précise que tu ne le laisses jamais s'amuser alors, tu te penches en avant pour lui pincer les joues comme le font souvent les grand-mères. moi pauvre lapin ! promis j'vais essayer de te trouver des jouets ! ouais, c'est carrément glauque de parler des meufs comme ça. surtout quand on réfléchit au fait que toi-même tu en sois une. bref, ça te fait rire de ton côté.

t'essaies d'avoir des réponses à tes questions auprès de ryan parce que c'est la personne qui te connait le mieux. t'essaies par la même occasion d'obtenir ses conseils et ses avis parce que c'est le genre de conversation qu'on peut avoir avec une mère, une meilleur amie ou une soeur. malheureusement, t'as rien de tout ça. toi, t'as ryan alors, tu te contentes de ryan. et tu lui précises même que tu te marieras sans doute avec lui un jour. comme le font les petits vieux en maison de retraite ou juste avant histoire de ne pas mourir tout seul. il te taquine en précisant que que tu feras la bouffe et le ménage. tout le monde sait que t'es mauvaise cuisinière. pour le ménage, ça va mais quand c'est trop rangé, ça t'angoisse. en guise de réponse, tu lui balances une frite. t'iras chercher le bois, faire les courses et tu sortiras les poubelles ! un vrai couple à la huguette et raymond dans scènes de ménage pour le coup !

et comme vous parlez souvent de tout et n'importe quoi, vous arrivez à divaguer sur les performances sexuelles bien que vous êtes tous les deux en train de croquer dans vos burgers. à croire que rien ne pourra vous arrêtez, autant de manger que de raconter des conneries. t'as juste envie de lui cracher le contenu à la figure mais, tu te retiens parce qu'y a du monde et qu'il faut faire au moins semblant d'être bien éduquée. j'baise pas, je fais l'amour. ok là, t'es carrément dans le cliché. surtout que c'est pas toujours vrai. mais c'est la seule phrase que t'as trouvé pour ta défense. et puis, c'est beau dit de cette façon. tu souris d'ailleurs, fière de toi avant de reprendre : moi j'suis sûre qu'elle se rappellent même pas de toi. faut croire qu'y en a aucun qui souhaite épargner l'autre pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Jeu 12 Oct - 12:23

si on demande les avis de certaines meufs sur ryan, elles diront sans aucune hésitation que c'est un connard. en fait, la liste de ces demoiselles pourrait être longue, juste parce que si on n'arrive pas à intéresser ryan suffisamment longtemps, il oublie. sans doute trop facilement. il ne le fait pas vraiment exprès, faut juste savoir comment le garder intéressé et y a pas beaucoup de femmes qui peuvent se vanter d'avoir réussi à accomplir cette mission. donc ouais, il ne connaissait même pas le noms de quelques-unes, ne se souvient même pas du visage de toutes les meufs qui sont passées dans son pieu. « sûrement qu'elles me l'avaient dit, mais plusieurs fois j'me suis fait gifler le lendemain matin parce que je les appelais pas comme il fallait. » ryan hausse les épaules en disant ça, parce que c'est la vie et que de toute façon, il ne peut plus rien y faire maintenant. surtout qu'il ne le regrette pas, en fait, il s'en fout un peu. quand ils se remettent à parler du sujet de base, c'est-à-dire anaïs qui se tape un des potes de ryan dans son dos, la blonde s'enfonce. « c'est justement ça qui m'inquiète, si j'savais que t'étais douée pour choisir, il y aurait pas de problème. » sauf que plusieurs fois, anaïs s'est ramenée avec un connard pas possible. et plusieurs fois, ryan ne s'est pas privé pas de le signaler à ana, parce que ça n'allait définitivement pas le faire. puis ryan fait semblant de bouder, parce qu'anaïs veut jamais le laisser ken ses amies et c'est pas drôle pour lui. « cimer, ça m'arrangerait vu que j'ai pas trop le temps de chercher en ce moment. » le temps, il l'aurait, s'il le voulait...

ryan rit, il ne peut pas s'en empêcher quand anaïs lui dit qu'ils finiront mariés ensemble. les deux savent que c'est carrément pas possible, encore moins imaginable tant ça finirait mal. probablement que leur amitié finirait en feu. mais ryan taquine quand même en lui disant qu'elle ferait à manger et le ménage, parce que ça, ça serait cool par contre. ça lui éviterait d'avoir à manger des pâtes et des nuggets de manière un peu trop régulière. ryan rit en entendant la réponse d'anaïs. « parce que t'as cru qu'on aurait une cheminée ? tu m'as pris pour qui ? » pas les moyens, folle. « et faire les courses ? anaïs, si tu fais à manger, c'est toi qui les fais, moi j'siroterais ma bière dans le canapé en regardant un match de foot. » voilà, c'est tout trouvé. il tape même dans le cliché du bon vieux gars qui sert à rien, comme ça, il y a un équilibre entre les deux. puis elle lui crierait dessus, parce qu'il ferait rien et il lui dirait que si elle faisait mieux à manger, il ferait plus de choses. puis boom, ils s'empoisonneraient le même jour et mourraient tous les deux, comme des cons.

puis ça repart dans les sujets à la con et ça se voit que les deux s'arrangent pas. deux cas-sociaux irrécupérables. vaut mieux pas qu'ils regardent autour d'eux, parce que les gens sont sûrement en train de les juger, mais c'est pas très grave, ils commencent à avoir l'habitude maintenant. « oh, pardon, madame ! j'avais oublié que t'étais romantique, heureusement que j'suis là pour rattraper le niveau, parce que sinon, ça volerait bas. » bah oui, c'est évident, heureusement que ryan est là. d'ailleurs, il lui fait un grand sourire, se retient de lui faire un doigt, parce que bon, déjà que leur conversation a du level, faudrait pas qu'ils en rajoutent dans la vulgarité. « tu peux pas arrêter d'être jalouse comme ça ? ça devient gênant. » ryan fait genre d'être sérieux, mais ça dure pas longtemps. ça dure jamais longtemps quand il dit de la merde à anaïs. « j'sais que t'es folle de moi et que t'as envie de les appeler pour avoir des conseils sur comment me mettre dans ton lit, mais bon, au pire, demande-moi, ça ira plus vite. » babin hausse les épaules, l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Dim 15 Oct - 22:25

évidemment, ça te fait sourire parce que là-dessus, t'as sans doute plus de valeurs que ryan qui fait n'importe quoi avec les filles. déjà, t'es pas du genre à changer de mecs tous les deux jours, même s'il t'arrive d'avoir quelques coups d'un soir parfois. en soirée, quand tu bois top par exemple et que tu finis par plus vraiment savoir ce que tu fais. généralement, tu fais en sorte que ça marche (et ça marche jamais). peut-être que tu te donnes pas les moyens aussi. peut-être que c'est toi qui fais toujours tout foirer inconsciemment. peut-être que t'arrives pas à te poser ou peut-être que c'est juste que tu n'es jamais tombée sur le bon mec aussi. en tout cas, ryan arrive à détendre l'atmosphère et à te faire rire en précisant qu'il y a beaucoup de filles dont il oublie le prénom après avoir couché avec elles. du ryan tout craché ! et après tu te demandes pourquoi je veux pas que tu te tapes mes potes ralala... c'est vrai qu'en même temps, y en a qui sont connes et forcément, tu peux pas lui en vouloir à ryan. c'est juste qu'elles ont pas ce petit truc qui fait en sorte qu'il ne les oublie pas. tu lui proposes malgré tout de faire des recherches pour lui après qu'il est précisé que non, tu n'étais pas douée pour choisir tes mecs. c'est le cas. des infidèles, des types violents, des camés, des branleurs et t'en passes. c'est que t'as la poisse ou que tu les attires. en tout cas, t'espères que les choses soient différentes cette fois-ci.

si ce n'est pas le cas alors, tu finiras avec ryan. c'est surtout qu'ils finiront tous les deux internés, en fauteuil roulant à faire des courses dans le couloirs de l'établissement poursuivis par le personnel soignant. après tout, c'est leur truc les scénarios qui partent en cacahuètes. comme cette histoire de ménage, cuisine et cheminée. c'est romantique une cheminée en hiver. t'sais au coin du feu avec un plaid et un chocolat chaud devant un match du superball ! le cliché parfait en soit. et ils en ont pas terminé avec les clichés les deux-là. ça continue encore et encore. ok, j'abandonne ! tu seras jamais vieux. je t'aurais tué bien avant ! tu te mets à rire. c'est vrai qu'il est dur pour vous de vous supporter h24. bizarre que vous ne vous soyez pas encore entretués. de quelle façon le ferez-vous pour que vous terminiez vos jours en même temps ? bonne question mais un peu glauque pour le coup.

alors, vous parlez de cul. c'est beaucoup plus simple et sans tabou. c'est bien mieux que les prises de tête même si là encore vous arrivez à vous crêper le chignon. c'est pour cette raison que tu finiras seul, vieux et moche ! avec quatre chats même ! tu lui tires la langue et il parle de jalousie. toi jalouse ? bah nan de toute façon, c'est ton meilleur ami à toi et à personne d'autre. y a pas de raison de l'être ! tu fais semblant d'être démasquée. tu adoptes un air on ne peut plus sérieux tout en soupirant puis, tu poses ta tête entre les mains. [coor=indianred]ok vas-y, je suis prête ! dis-moi tout ![/color]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs).

Revenir en haut Aller en bas
the last of the real ones (anaïs).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bord d'eau  :: release your problems :: lonely boy :: rps-
Sauter vers: