.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

the last of the real ones (anaïs).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Mer 18 Oct - 16:58

de toute façon, les fois où ryan s'est tapé des potes d'anaïs, il a toujours essayé d'aller vers celles qui étaient les moins proches d'ana. parce que bon, le but était pas vraiment de pourrir les amitiés d'anaïs, mais juste d'aller au plus simple histoire de pas avoir à se compliquer la vie. pour ça que ryan hoche les épaules et se défend à sa manière. c'est-à-dire qu'il ne se défend pas énormément, parce qu'il s'en branle un peu. ok, peut-être qu'anaïs lui a fait la gueule une ou deux fois, mais jamais bien longtemps. « et pourtant, toi, tu te prives pas de taper dans mes potes. » ryan avoue : c'était gratuit, mais tellement facile à sortir qu'il ne pouvait pas s'en priver. en plus, s'il peut faire chier anaïs, c'est que du bon. même si en vrai, suivant le gars, ce sera pas bien grave. faut juste qu'il finisse par savoir de qui il s'agit. et ryan sait qu'il le saura bientôt, parce qu'elle finira par lui cracher le morceau ou il comprendra. il n'est pas si con que ça après tout.

pour rester dans le thème, ils se mettent à discuter de eux deux, ensemble, marier même. toujours plus. on part plus loin dans la connerie, parce qu'il y a que ça de vrai, surtout entre eux. quand anaïs lui parle d'une cheminée, c'est limite s'il hausse pas les yeux au ciel. même en rêvant, ryan sait très bien qu'il n'aura jamais les moyens de se payer une maison (en plus) avec une cheminée. pourquoi pas une piscine aussi tant qu'on y est ? « si je gagne à l'euro millions, on en reparle, t'en dis quoi ? » il sourit en secouant la tête. puis il éclate de rire à la remarque d'ana qui suit tous les clichés possibles et imaginables que ryan a pu sortir. et quand il lui répond, c'est avec un air faussement boudeur. « tu vois comment t'es, direct tu parles de me tuer. j'sais pas pourquoi on est potes en fait. » et il a presque l'air sérieux, presque.

ils continuent ensuite dans les discussions charmantes et classes, parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne. ce que dit ana le fait réagir, parce que c'est pas tout à fait vrai. « seul et vieux, peut-être. moche, c'est impossible. et j'aime pas les chats, j'préfère les chiens. » petit sourire arrogant accroché aux lèvres tandis qu'il la regarde dans les yeux. puis il re-croque un bout de son burger avant de prendre une gorgée de son coca. et comme la discussion dérive tout le temps avec eux, ça part sur comment choper ryan alors qu'anaïs pose sa tête entre ses mains, faisant mine de vouloir l'écouter sérieusement. alors le brun fait mine d'être très sérieux aussi, croisant les bras en s'installant plus confortablement sur sa chaise. « déjà, tu pars pas sur de bonnes bases, t'es trop chiante comme meuf. » direct, ça frappe. « après, j'suis pas trop difficile, mais t'as aucune chance. je préfère les brunes, elles comprennent mieux les blagues que les blondes, vous êtes trop lentes, vous. » deuxième tacle, juste parce qu'il peut. « désolé. » il hausse les épaules avant de se remettre à manger, l'air totalement innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last of the real ones (anaïs). Lun 23 Oct - 19:51

tu te tapes pas ses potes. tu te tapes son pote. juste un. au début, ça ne devait être rien. juste un coup d'un soir. finalement, le courant est bien passé alors, vous vous êtes revus. au skatepark juste pour passer le temps et profiter de la présence de chacun. par la suite à la caravane ou chez toi, pour passer du temps ensemble ou pour profiter l'un de l'autre, faut bien l'avouer. c'était devenu une habitude en quelque sorte mais, cela ne changeait en rien à votre relation. du moins, elle n'avait pas changé jusqu'à cette fameuse nuit. elle t'a fait réfléchir. tu te demandes ce que tu attends réellement de lui. tu te demandes ce que toi tu souhaites pour la suite. est-ce que t'as envie de t'engager dans quelque chose de sérieux ? est-ce que t'as envie de garder alan comme un simple ami ? est-ce que tu es prête à prendre le risque de tout gâcher en lui avouant ce que tu as sur le coeur ? tu sais que tu seras incapable de stopper les choses. tu n'arriveras pas à faire comme si rien ne s'était passé entre vous. t'arriveras pas à faire semblant que tu n'as rien éprouvé. le truc, c'est donc de savoir si tu veux que les choses demeurent ainsi ou si tu veux que ça évolue. pour ça, faudrait que tu saches ce que lui en pense. tu ne prendras pas le risque d'aborder le sujet. t'as toujours été quelqu'un d'assez réservée bien que tu t'attaches facilement aux gens. d'ailleurs, est-ce que t'éprouves réellement quelque chose pour lui ou est-ce qu'il ne serait pas qu'une simple obsession ? c'est vrai que parfois, t'es un peu dans l'abus. tu te poses beaucoup de questions. tu souris légèrement à la remarque de ryan. t'as pas envie de continuer sur ce sujet. tu le laisses avoir le dernier mot, pour une fois.

parler d'un potentiel avenir avec ton meilleur ami et beaucoup plus sympa. l'atmosphère est plus légère et la conversation plus fluide. tu te sens plus à l'aise et quelque part, tu te dis que tout ça serait carrément possible. après tout, tu ne comptes pas le perdre de vue de si tôt. tu veux passer le restant de tes jours à ses côtés. pas de cette façon mais, tout de même. ok, ça me va. mais, priorise tout de même les vacances à la cheminée ! ouais parce que toi, tu partirais bien. loin d'ici histoire de te changer les idées et de voir autre chose que bordeau. tu adores ta ville et pour rien au monde tu ne la quitterais mais tout de même. changer d'air de temps en temps, ça fait du bien. je parle de te tuer parce que je sais pertinemment que si je le fais pas, tu le feras avant moi. tu hausses les épaules comme si c'était logique. en réalité, vous arrivez bien à vous supporter malgré vos caractères de cochons. après tout, ça fait un paquet d'années que vous traînez ensemble et aucune de vous deux ne souhaite que ça change. il faut croire que tout est possible !

c'est tout de suite moi romantique. ça ne parle plus de feu de cheminée ou de dîner aux chandelles. non, ça discute de sexe pur et dur. de sexe et d'avenir choatique. pourtant, vous avez encore le temps les jeunes ! t'en sais rien ! peut-être que tu seras tout ridé, tout fripé ! tu grimaces en ajoutant cela. malgré tout, ça te fait rire parce que tu te l'imagines vieux dans ta tête. c'est marrant. tu prends une allure sérieuse. tu poses ta tête entre tes mains et tu l'écoutes blablater sur comment le séduire. alors, il dit que t'es trop chiante et tu réponds en fronçant les sourcils. t'es vraiment un enfoiré avec tes préjugés à la con ! c'est pas parce que je suis blonde que j'ai rien dans le cerveau ! et puis, je suis pas chiante d'abord ! tu croises les bras contre ta poitrine et arbore une mine boudeuse. t'attends qu'il s'excuse un peu plus sérieusement même si dans le fond, tu sais que tout ça c'est pour déconner et que jamais tu ne lui feras la gueule pour une telle chose !
Revenir en haut Aller en bas
the last of the real ones (anaïs).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bord d'eau  :: release your problems :: lonely boy :: rps-
Sauter vers: