.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Jeu 5 Oct - 15:16

t’es carrément à l'ouest toi. parfois. tu ne l’avais pas vu. t’avais pas vraiment fait exprès. t'es ailleurs. mais en tout cas, son verre s’est retrouvé à vos pieds. « merde pardon ». que tu dis simplement. t’avais la tête ailleurs ouais, peut-être que t’aurais pas dû sortir de chez toi au fond. après le boulot t'aurais simplement dû rentrer chez toi. t’aurais peut-être dû rester affalé sur ton canapé, à jouer à fifa. pour pas changer. Mais toi, t’as préféré bouger ouais, pas te retrouver seul. parce que quand t’es seul parfois, tu penses. non pas que tu es des tas de choses à penser non. ta vie n’est pas remplie de soucie non. en vrai t’es plutôt bien. mais il y a quelque chose qui te tracasse, un truc qui te pèse. le mensonge que tu as fait à côme, ou plutôt l’omission, tu ne sais pas trop comment appeler cela. en tout cas, ça te pèse et là, t’as besoin de penser à autre chose. alors t’avais décidé de sortir cette nuit. aller dans un bar pas trop loin de chez toi, histoire de ne pas prendre ta voiture. on sait jamais si tu bois. au départ tu voulais sortir seul, puis t’as décidé d’appeler un ami à toi. parce qu’au fond t’es pas un solitaire toi. puis quand t’es arrivé au point de rendez-vous ton pote t’as envoyé un message en disant qu’il serait en retard et tu t’en doutais au fond, tu le connais ce mec. il ne sait pas être à l’heure. tu retournes ton attention sur la jeune fille que t’as bousculé. « je vous avez pas vu, vraiment désolé, j’espère que je vous ai pas salis ». tu ne penses pas l'avoir salis en fait, le verre s'est plutôt retrouvé sur le sol. et tu la regardes un peu plus, t’as l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. mais tu sais pas, au fond bordeaux c’est grand. peut-être l’a tu aperçu lors d’une soirée, ou au coin d’une rue, ou peut-être pas du tout. bref tu sais pas trop. « je peux vous repayer un verre si vous voulez? » tu la vouvoie. pourtant à vu d’œil, elle doit pas être plus vieille que toi. mais à ce qu'il parait c'est de la politesse. tu attends sa réaction au fond, tu sais pas si elle va criser ou pas. tu sais pas si elle va vouloir un autre verre ou pas. mais tu proposes quand même. de toute façon, c'est pas comme si quelqu'un t'attendait. c'est pas comme si t'avais grand chose à faire là tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Jeu 5 Oct - 23:10

un verre à la main, tu te promènes dans ce lieu si différent ce que tu fréquentes habituellement. tu n'es pas à la soulaçaise. y en a qui vont dire que c'est du genre n'importe quoi de trahir le bar dans lequel on bosse mais pour toi, c'est surtout l'idée de se changer l'esprit qui t'intéresse. se rendre toujours au même endroit, c'est pas forcément bon pour le moral. et puis y a le fait de choper des idées par ici et par là dans le but de créer de nouvelles bières toujours plus originales et goûteuses. ça te donne de l'inspiration et ça te permet de te couper un peu du monde du travail.
aussi bizarre que cela puisse paraître, tu es venue ici toute seule. tu détestes la solitude, cette dernière t'angoisse. à vrai dire, mourir seule est sans doute ton pire cauchemar. t'as toujours besoin d'une présence à tes côtés mais, le fait que tu sois entourée d'inconnus ne te dérange pas. des filles, des garçons, tout sauf des enfants parce que les enfants, c'est flippant aussi un petit peu. ici, tu n'es pas seule. y a du monde. des gens qui sourient, d'autres qui essayent de serrer. y en a qui parlent trop fort et d'autres qui feraient mieux de faire attention à leur langage. tu ne dis rien, tu observes. t'aimes bien ça. tu te dis que si tu avais continuer tes études alors, tu serais peut-être psychologue, psychanalyste ou un truc dans le genre. Agent secret, détective privée, pourquoi pas après tout ? avec ta tignasse blonde, tes yeux clairs et ta fine taille, tu pourrais en faire tourner des têtes et pourtant, t'as décidé de te la jouer discrète. discrète et respectueuse.
à vrai dire, t'es tellement discrète, transparente qu'on finit par te bousculer. tout le contenu de ton verre se déverse sur le sol et tu admires la scène en te mordant légèrement la lèvre.
ça va, y a pas de mal ! tu souris en relevant la tête vers l'inconnu, passant une main contre ton jean comme si ce dernier avait pu se froisser. il en rajoute une couche. il s'excuse de nouveau et te demande s'il ne t'a pas salit. tu hoches la tête négativement en replaçant une mèche de cheveux derrière l'oreille. y a rien, je suis comme neuve. tu lèves les bras en l'air en rigolant légèrement pour détendre l'atmosphère et il se propose pour te repayer un verre. tu fais semblant d'hésiter un instant. t'as rien de mieux à faire de toute façon. si t'arrêtes de me vouvoyer, j'accepte ! bah quoi ? c'est pas comme si tu avais quatre-vingt balais non plus. je m'appelle anaïs !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Mar 10 Oct - 13:14

t’es maladroit. ou ailleurs. dans tout les cas, tu te dis que finalement tu aurais été mieux à rester chez toi que venir ici. mais tant pis, tu y es, tu y restes. rester chez toi, ne t’aurais rien apporté de plus de toute façon. tu aurais certainement passé ta soirée à gamer et peut-être que tu n’aurais pas cessé de repenser à toute cette histoire. elle te dit qu’elle n’a rien, que ça va. mais tu t’excuses à nouveau et elle confirme que tout va bien. si t’arrêtes de me vouvoyer, j’accepte! qu’elle te dit alors que tu lui proposes de lui repayer un verre. tu rigoles légèrement. c’est vrai qu’elle n’est pas vieille la demoiselle, mais bon on t’as toujours dit qu’il fallait faire preuve de politesse en toute circonstance. « j’veux bien te tutoyer alors » que tu lui dis en souriant. c’est vrai que c’est plus agréable de ce tutoyer. « enchanté anaïs, moi c’est medhi », tu te présentes, en souriant. « j’suis pas aussi maladroit d’habitude », tu te justifie, alors qu’elle n’a rien demandé, mais tu le dis quand même. « te sens pas obligé hein, » que tu lui dis en tenant compte de l'hésitation qu'elle eue lorsque tu lui as demandé si elle voulait bien que tu le repayes un autre verre. « moi en tout cas, ça ne me dérange pas. » que tu affirmes en souriant. et c’est réellement le cas, ça ne te dérange pas. parce que t’as rien d’autres à faire là, tout de suite. parce que ça te dérange pas de passer du temps avec la demoiselle, qui te semble aux premiers abords agréables, même si ce n’est que quelques minutes. ces quelques minutes s’il y a, passées avec anaïs, seraient également un moyen de ne plus penser à ce qui te tracasse. mais aussi te permettra de rencontrer peut-être une nouvelle tête sur bordeaux. parce que toi, au fond, t’aimes bien rencontrer de nouvelles personnes. juste comme ça. tu te dis que parfois, ça peut te permettre de faire de belles rencontres. parfois des mauvaises, parce que comme dis rohff, j’ai qu’un coeur, je ne peux pas aimer tout le monde. mais c’est plutôt rare. et c’est tant mieux comme ça. t’es pas vraiment le mec à avoir des tas d’ennemis. tu en as comme tout le monde, mais t’es pas le mec le plus détestable de la terre. du moins, c’est ce que tu penses.  

sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Mer 11 Oct - 19:29

tu te retrouves en tête à tête avec un parfait inconnu. le contenu de ton verre à même le sol. t'as eu de la chance de ne pas recevoir quelques éclaboussures sur toi. heureusement, y a que le liquide qui s'en est échapper et le contenant et quant à lui tenu fermement par tes petites mains. sourire aux lèvres, tu expliques à cet homme que ce n'est pas grave, que tu n'as rien. heureusement pour lui, t'es de ces personnes sympathiques qui sourient pour rien et excusent tout. tu n'es pas une boule de nerfs prête à exploser à tout moment et surtout pour rien. t'es plutôt quelqu'un de détendu, parfois quelque peu naïve, c'est vrai. en tout cas, tu passes vide l'éponge pour un si petit détail.
par politesse, tu te présentes parce que c'est ce qu'on t'a appris à faire. parles pas aux inconnus qu'il disait papa alors toi, t'as appris à te présenter à tout le monde et parfois à n'importe qui. oui, on ne va pas se mentir, t'as pas fait que des belles rencontres et ton caractère y est sans doute pour quelque chose. avoir beaucoup de qualités et des défauts qui se rapprochent justement de quelque chose de positif, c'est pas toujours le bon plan. oui, on a abusé de ta gentillesse et oui il t'est arrivé de te faire avoir comme une débutante. en tout cas, ce medhi a l'air quelqu'un de bien par conséquent, tu acceptes sa proposition. je veux bien te croire. d'habitude, c'est moi qui suis du genre maladroite à renverser des verres et j'en passe ! oh oui toi, t'en rates pas une. faut croire que ce soir, la chance est de ton côté. t'as refilé l'un de tes pires défauts à ce pauvre type qui n'a rien demandé en retour.
il précise qu'il ne faut pas que tu te sentes obligée, sans doute parce que t'as mis un certain temps avant de sortir ta phrase. il précise aussi que de son côté ça ne pose pas de problèmes, sans doute est-il tout seul ou qu'il se fera rejoindre un peu plus tard dans la soirée. non avec plaisir, je suis venue ici toute seule alors, ça me fera un peu de compagnie en bonus. comme toujours, ton sourire ne quitte pas tes lèvres et tu te diriges vers le comptoir accompagnée du jeune homme.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Dim 15 Oct - 2:24

je veux bien te croire. d’habitude, c’est moi qui suis du genre maladroite à renverser des verres et j’en passe ! qu’elle te dit la demoiselle et, tu ne peux t’empêcher de sourire légèrement. faut croire qu’aujourd’hui c’était ton tour. « alors, peut-être que c’est toi qui apporte cette maladresse », que tu lui réponds pour plaisanter. « je rigole évidemment », que tu rajoutes ensuite. après tout, tu ne connais anaïs que depuis quelques minutes et même si elle n'a pas l'air de prendre les choses au premier degré, tu ne la connais pas et tu ne sais donc pas si elle aime bien les plaisanteries ou si au contraire elle en est allergique. alors, tu préfères prévenir que guérir. a ce qu’il parait c’est toujours mieux dans cet ordre. tu ne voudrais pas la vexer après tout. non avec plaisir, je suis venue ici toute seule alors, ça me fera un peu de compagnie en bonus. te dis la demoiselle alors que vous vous dirigiez vers le comptoir. « et en plus une bonne compagnie », que tu te vantes en rigolant légèrement. t’es pas vraiment quelqu’un de vantard ou autre, mais parfois t’aimes bien faire semblant. juste comme ça, pour rigoler. « alors, dis-moi anaïs, qu’est qui t’emmène ici, toute seule ? » que tu lui demandes en attendant qu’un serveur libre vienne prendre votre commande. tu sais que certaines personnes aiment bien la solitude. sortir seul, parfois pour se vider la tête, ou pour rencontrer de nouvelles personnes. tu ne fais pas réellement partis de cette catégorie de personnes. les seuls moments où tu aimes bien être seul, c’est quand tu vas courir pour te vider la tête. sinon, tu n’es pas un solitaire. en fait, tu préfères être entouré. peut-être qu’au fond ça te fait peur la solitude ou c’est peut-être l’habitude d’avoir grandi très bien entouré, par ta famille et tes amis. tu ne sais pas, mais en tout cas, même si tu l’avais envisagé ce soir de venir ici seul, tu t’es vite rétracté. finalement, tu as à peine le temps de lui poser la question, qu'un serveur est déjà en face de vous prêt à prendre votre commande. « une bière pour moi s'il vous plait et toi Anaïs, tu bois quoi ? » que tu lui demandes, parce que finalement tu n'avais même pas eu le temps de remarquer, ou tu n'as tout simplement pas eu le temps de voir le contenu du verre que tu avais malencontreusement étaler sur le sol du bar. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Lun 16 Oct - 10:53

c'est vrai que d'habitude, c'est ton truc de renverser des verres. c'est ton truc de foncer dans de parfaits inconnus parce que tu ne regardes pas devant toi ou que tu es perdue dans tes pensées. on dit qu'un jour, tu vas tomber sur quelqu'un de beaucoup moins sympathique et que ça va faire des dégâts. tant pis, c'est comme ça. ça fait partie de ta personnalité et tu ne peux pas faire en sorte de le changer. tu te mets à rire suite à sa remarque avant d'hausser les épaules d'un air innocent. ça ne m'étonnerait même pas ! bah ouais de toute façon, il se passe toujours quelque chose lorsque tu es dans les parages. davantage lorsqu'il y a du monde car la maladresse se développe en fonction de la foule.
tu acceptes son invitation. medhi a l'air d'être quelqu'un de plutôt charmant et passer du temps en sa compagnie ne serait pas pour te déplaire. c'est bien mieux que d'être toute seule à siroter un verre d'alcool sans but précis. du coup, vous vous dirigez vers le comptoir pour pouvoir commander. en attendant le barman, il te pose des questions notamment sur le fait que tu sois seule. c'est vrai que peu de filles se promène dans un bar seule au milieu de la nuit. toi, ça ne te fait pas peur. sans doute parce que tu bosses dans un bar et que t'as l'habitude. à vrai dire, j'avais besoin de sortir. j'ai pas forcément prévenu qui que ce soit, je m'y suis prise à la dernière minute alors... me voilà. de toute façon, y en a pas mal qui travaille par conséquent, t'as même pas pris la peine de les inviter à la dernière minute. la solitude, peu pour toi. les inconnus pour compagnie, ça ne te dérange pas. temps que tu sens des coeurs battre autour de toi, temps que tu vois des sourires collés au visage alors, c'est cool. et toi alors ? chacun son tour après tout. tu te demandes s'il est comme toi ou s'il préfère être seul. tu penses que si ça avait été le cas alors, il n'aurait pas pris la peine de t'inviter à boire un verre.
le barman arrive et medhi commande une bière; tu réfléchis un instant avant d'en faire de même. pour moi aussi, une ambrée s'il vous plaît. de toute façon, tu tiens pas l'alcool fort et la bière, c'est la base des bases. surtout pour une personne comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Lun 16 Oct - 22:29

elle ne prend pas mal ta petite blague. au contraire, elle l’appui et tu échappes un léger rire. et tu te dis que peut-être ton impression était bien vraie. elle ne doit pas être le genre de fille à se vexer bêtement, et à prendre les choses aux premiers degrés. anaïs a l’air d’être le genre de personnes avec qui s’est agréable de passer du temps. une personne avec qui il est facile de discuter. mais tu peux tout aussi bien te tromper au final. c’est facile de se faire des idées sur une personne et avoir complétement faux au bout du compte. on ne sait jamais. à vrai dire, j’avais besoin de sortir. j’ai pas forcément prévenu qui que ce soit, je m’y suis prise à la dernière minute alors… me voilà. tu souris, un besoin. un peu comme toi au final. mais assurément pas pour la même raison. et toi alors ? qu’elle te demande également. «  un peu comme toi. j’avais besoin de sortir de chez moi. histoire de m’aérer la tête, tu vois ?! » une question un peu rhétorique, qui n’attend pas de réel réponse au final. mais ouais t’avais un réel besoin en effet. le besoin de ne pas être confronté à la solitude chez toi, qui te ferais penser à des choses, dont tu n’as pas envie de penser. « disons que je préfère ne pas être seul quand je sors. donc je devais rejoindre un pote ici, mais il m’a dit qu’il serait en retard.  » que tu finis par confier à la demoiselle. tu ne sais pas trop pourquoi tu lui dis ça. a elle. qui au final est une inconnue pour toi. ou presque. mais ça te semble facile de parler avec anaïs. en toute simplicité. alors tu lui dis ce truc, dont finalement tu ne parles réellement jamais. la solitude. que tu évites au maximum, du moins quand tu le peux. « je suis pas vraiment un solitaire, c’est pas trop mon truc » que tu ajoutes en souriant légèrement.  tu as toujours eu l’habitude d’être bien entouré et c’est peut-être cela la cause de ton envie constante d’être entouré de pleins de monde. une fois que tu as commandé, elle le fait à son tour et le serveur n’est pas trop long à vous rapporter vos boissons. tu attrapes la tienne et tu la tends verre anaïs comme pour trinquer. « à la maladresse qui a permis cette rencontre. en espérant, qu’il n’y ait plus d’accident de la soirée », que tu dis en rigolant légèrement. ce serait vraiment le comble qu’un de vos verres se retrouvent une fois de plus sur le sol. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Mar 17 Oct - 22:48

c'est peut-être ça ton problème à toi. tu vois tout le temps tout en positif. tu n'arrives pas à voir le vrai fond de chacun avant qu'on ne te plante un couteau dans le dos. tu vis clairement dans le monde des bisounours et ça, tu le payeras sans doute très cher un beau jour. t'es pas le genre de filles à faire la gueule pour un rien. t'es plus du genre à te tracasser la tête parce que t'éprouves des choses que tu n'as jamais ressenti pour personne pour un mec qui n'est autre que ton sexfriend de base. voilà la raison pour laquelle tu te retrouves dans ce bar, seule à picoler ce soir. parce que t'as envie d'oublier toutes les interrogations qui te traversent l'esprit. parce que t'as envie que l'alcool t'ouvre les yeux. on dit parfois qu'y a que sous l'emprise de ses merdes que tu peux avoir les idées claires. du moins, c'est ce que te disais ta tante lorsqu'elle se servait un verre de vin rouge à table. elle te disait aussi que c'est le genre de trucs que tu comprendrais plus tard parce que tu n'étais encore qu'une enfant à l'époque. pour le moment, pour ta part, ça n'a jamais fonctionné. alors, tu décides de retenter le coup ce soir. tu ne racontes pas tout ça à medhi bien entendu. tu lui dis juste que tu as besoin de sortir et il semblerait que ça soit son cas aussi à quelques détails près. je comprends tout à fait où tu veux en venir. y a tout un tas de trucs qui se bousculent dans ma tête, je sais même plus quoi en faire. tu rigoles mais c'est nerveux. parce que c'est vrai que tu te sens un peu perdue en ce moment. c'est peut-être pour ça que t'as prévenu personne aussi. parce que t'as pas forcément envie qu'on te juge ou qu'on te donne des conseils. t'as envie de gérer les choses à ta manière et surtout seule. bon bah, je veux bien faire un effort pour te tenir compagnie jusqu'à ce qu'il arrive si tu veux. évidemment, tu tournes ça comme ça mais, ton sourire dit tout le contraire. t'as surtout besoin de compagnie toi aussi parce que c'est vrai que la solitude, c'est pas forcément ce que tu préfères non plus. je déteste être seule mais, la présence de simples inconnus me suffit. en fait, je crois que c'est surtout le silence qui m'angoisse ! tu hausses les épaules. simple constat que tu viens de faire sur le tas. finalement, vos verres arrivent et il s'emparent des deux pour te tendre le tien. tu le remercies d'un geste de la tête en le levant pour trinquer avec lui. à la maladresse ! puisse le sort nous êtes favorable ! tu rigoles en cognant doucement ton verre contre le sien. non, c'est assez d'une catastrophe, ils vont finir par vous virer de là si vous faites n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Jeu 19 Oct - 15:52

je comprends tout à fait où tu veux en venir. y a tout un tas de trucs qui se bousculent dans ma tête, je sais même plus quoi en faire. tu souris légèrement lorsqu’elle te dit cela. non pas parce que c’est drôle ou autre, mais parce que tu vois totalement ce qu’elle veut dire. tu le vis même ces temps-ci. des tas de choses à penser. des tas de choses dans ta tête et c’est compliqué. trop compliqué pour que tu ais envie d’y penser. et même si vous aviez eu envie de la même chose aujourd’hui : sortir. vous restez vague concernant les raisons. les gens disent que parfois ça aide de parler à des inconnus, parce que ces personnes ne te connaissent pas. ils ont un regard, neuf et neutre. mais tu sais pas trop si c’est ton genre ça, te confier à des inconnus, surtout quand t’es sobre. « alors t’as peut-être bien fait de sortir, à ce qu’il paraît ça aide plutôt pas mal dans ces conditions. du moins, le temps d’une soirée ». et une soirée c’est court au fond, ça passe vite et quand elle est finie et qu’elle laisse place à la nuit finalement, les problèmes reviennent, les choses auxquelles tu ne voulais pas forcément repenser refont surfaces. c’est la vie. bon bah, je veux bien faire un effort pour te tenir compagnie jusqu’à ce qu’il arrive si tu veux. qu’elle te dit en souriant. et tu ne peux t’empêcher de rire légèrement. « anaïs, c’est tellement généreux de ta part que je ne sais pas quoi dire, si ce n’est merci », tu réponds sérieusement après avoir repris ton calme. tu en rajoutes volontairement un peu dans ta phrase. puis elle te confie ensuite que c’est le silence qui l’angoisse, alors elle aime bien être entourée, même s’il s’agit d’inconnu. beaucoup de personnes ont cette angoisse, le silence, d’où cette envie de ne pas être seule. c’est peut-être pour ça qu’inconsciemment tu aimes toujours avoir du bruit autour de toi. les écouteurs dans les oreilles quasiment tout le temps. la télé, la musique en fond lorsque tu es seul chez toi. des habitudes que tu as prises il y a un moment maintenant. habitudes que tu as pris naturellement et dont tu ne peux plus vraiment te passer. « je vois, et le silence, pourquoi ça t'angoisse? » que tu demandes curieux d'en savoir plus. « enfin, si ça ne te dérange pas de me le dire. » que tu rajoutes ensuite, sachant que parfois certaines choses sont difficiles à dire, des choses que l'on ne veut pas exprimer. vous trinquez alors à la maladresse et une fois cela effectué , tu portes le verre à ta bouche avant de le reposer. « dis-moi anaïs, tu fais quoi dans la vie sinon? » que tu lui demandes alors. tant que vous y êtes autant faire connaissance, non? 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Lun 23 Oct - 20:44

il fallait que tu te changes les idées. lorsque tu te retrouvais seule au loft alors, tu ne faisais que penser. à tout et n'importe quoi. à ton avenir et au fait que tu ne saches pas vraiment ce que tu veux faire de ta vie. après tout, tu ne vas pas passer le restant de tes jours à la soulaçiaise. c'est sur que t'es brasseuse, c'est pas comme si tu étais danseuse dans une boîte de nuit, barmaid dans un club qui craint ou autre mais, bosser tard le soir, rentrer à pas d'heures et faire de la bière... non en fait, t'as rien à redire là-dessus, c'est vraiment sympa. peut-être que plus tard tu voudras en changer mais pour le moment, tant que tu gagnes ta vie et que t'as de quoi rester chez toi alors, tout va bien. en parlant de chez toi, tu te demandes également comment va ton père. est-ce qu'il compte rentrer un jour ? comment il va et jusqu'à quand il sera en capacité d'exercer ? c'est vrai qu'avoir un père assez jeune, c'est cool lorsqu'on est enfant. en grandissant, on se rend compte que c'est pas le meilleur des plans parce qu'il s'occupe encore moins bien de lui que toi tu ne le fais. tu ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose. pour finir, tu te poses des questions vis-à-vis de tes amours. est-ce que tu veux quelque chose de sérieux ? est-ce que tu te sens capable d'assumer quelque chose avec alan ? est-ce que cela ne va pas gâcher votre relation ? est-ce que tu trouveras le courage de lui dire ce que t'éprouves et est-ce que t'en es sûre au moins ? t'es complètement paumée. c'est pire que tout. ouais, juste le temps d'une soirée parce qu'une fois de retour à la maison, c'est reparti pour un tour ! tu rigoles mais, c'est la vérité et ça, tout le monde le sait. tu te demandes pourquoi lui il sort. est-ce que c'est pour la même raison. est-ce qu'il a quelque chose à oublier ? est-ce qu'il y a quelque chose à laquelle il ne peut pas penser ? tu n'oses pas le lui demander.
tu le connais pas assez pour cela. par conséquent, tu te contentes d'enchaîner en précisant que c'est pas grave s'il y a pas son pote du moins, qu'il est en retard. tu lui tiendras compagnie en attendant. évidemment tout comme toi il en fait des tonnes et ça te rire. oh mais de rien, avec plaisir ! et puis finalement, la conversation dérape sur la solitude et l'angoisse d'être seule, la peur du silence. ouais, c'est vrai que t'as des phobies assez étranges et pourtant, elles sont belles et bien réelles et super chiantes au quotidien. il te demande de faire part de cette angoisse. il te demande d'où elle vient mais avec beaucoup de tact. t'as beau être une personne plus réservée, ça ne te dérange pas d'en parler. tu réfléchis un instant tout en haussant les épaules. parce que dans ces moments, je me concentre sur ma petite personne. sur mes pensées, sur les battements de mon coeur, sur tout mon être tout entier et je trouve ça vraiment flippant. genre, je pourrais taper une crise de panique et oublier de respirer ! c'est en partie pour ça. juste en partie. j'ai toujours été habituée aux bruits, à être entourée quitte à ce que ça soit de simples connaissances ou de parfaits inconnus. tu sais pas top quoi rajouter. à vrai dire, t'as jamais réfléchi à tout cela alors, tu dis ce qu'il te semble le plus probable. tu bois quelques gorgées histoire de t'encourager à poursuivre sur cette lancée. il te demande ce que tu fais et tu souris parce que c'est un sujet beaucoup plus frais et moins glauque surtout. je suis brasseuse à la soulaçiaise ! et toi ? quelques banalités pour en savoir davantage et partager des choses. c'est ce que font les personnes dans la vie de tous les jours. y a rien de plus naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Mar 24 Oct - 16:00

ouais, juste le temps d’une soirée parce qu’une fois de retour à la maison, c’est reparti pour un tour ! tu rigoles également, mais non pas parce que c’est drôle, mais parce que c’est une réalité. une putain de réalité inévitable. vous n’êtes sûrement pas les seules personnes dans ce bar à avoir des soucis, vous êtes certainement beaucoup plus que ça, peut-être bien que vous êtes plus à venir dans ce bar pour vous changer les idées. penser à autre chose. éviter d’être seul face à ses démons. « triste réalité en effet, mais au fond, c’est cool te se dire qu’on n’est pas seul dans ce cas », que tu dis en souriant. en vrai, tu ne sais pas si c’est vraiment cool, parce que cela veut dire que d’autres ont des soucis. mais, c’est toujours rassurant de se dire que tu n’es pas seul dans ce genre de situation. et tu te demandes bien ce qui peut autant la tracasser à la demoiselle, mais tous les deux vous restez vagues sur les raisons de cette envie de sortir. assurément par peur d’être trop intrusive dans la vie de l’autre. oh mais de rien, avec plaisir ! qu’elle te répond sur le même ton que le tient quand tu la remercie de bien vouloir de tenir compagnie et tu ne peux t’empêcher de sourire. elle réfléchit lorsque tu lui demandes d’où vienne ses angoisses. puis elle te donne ses explications, que tu écoutes avec attention. « si seulement j’étais psy, j’te dirai qu’il doit y avoir un élément déclencheur caché dans ses angoisses, et qu'il faudrait chercher au fond de toi. mais j’suis pas psy alors ce que je pense, c’est que réfléchir sur soi et tout, ça craint, c’est pas vraiment ce que je préfère non plus. » tu émets un léger rire. t’es pas psychologue, il doit certainement y avoir quelque chose de cacher derrière tout cela, mais tu ne penses pas qu’elle soit venue ici pour parler profondément des causes de ses angoisses et toi, tu n’es certainement pas qualifier pour la conseiller sur ce domaine. alors, tu préfères blaguer, bien que tu es d’accord avec ce que tu as dit et son constat au fond. penser à soi, à sa personne, ça peut être angoissant et parfois, c’est pas franchement cool. je suis brasseuse à la soulacaise ! et toi ? qu’elle te dit quand tu lui demandes ce qu’elle fait dans la vie. c’est là, que tu penses. c’est là que tu as dû la croiser la dernière fois que tu y es allé pour rejoindre côme. « j’me disais que j’avais déjà vu ton visage quelque part, mais je savais pas trop où. j’y suis allé une fois pour la soirée flash », tu n’y es pas resté longtemps au final. t’étais arrivé, que t’es presque reparti aussitôt. tu y repenses légèrement à cette soirée. t’étais venu rejoindre côme, qui t’avais dit de passer. puis lou est arrivée et tout a un peu dégénéré alors vous êtes repartis. les sevaux, certainement la principale cause de ton besoin de bouger de chez toi. le mensonge envers ton meilleur pote. des sentiments que tu ne saurais exprimer pour lou. bref, t’essayes de nepas trop y penser et de lui répondre à ton tour sur ta profession actuelle.  « je suis garagiste » que tu lui dis alors. un métier qui te convient pour l'instant, dans un endroit qui te prends pas trop la tête. tu ne sais pas trop combien de temps encore tu resteras là-bas, mais tant que tu en n'as pas marre tu restes. et puis pour l'avenir, on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs) Ven 27 Oct - 23:21

vaguement, tu lui expliques que tu as besoin d'être ici pour te changer les idées et penser à autre chose que ce qui peut te tracasser or, qu'une fois à la maison, tout refera surface. c'est pas une constatation magique, c'est simplement la pure vérité. il rigole mais, il confirme tes propos malgré tout et ça te fait sourire parce que c'est communicatif quand même tout ça. et puis, tu ne pensais pas non plus réussir à te livrer à un inconnu, c'est clairement pas ton truc d'habitude. faut croire que t'as trouvé en mehdi une personne de confiance à qui tu peux tout dire. tu te dis qu'au pire, tu ne le reverras plus jamais de ta vie alors, qu'il peut aller crier sur tous les toits à quel point tu es pathétique et complètement cinglée. et qu'au mieux, t'as gagné un ami avec qui passer la soirée au lieu de te retrouver en tête à tête avec toi-même. tant mieux parce que j'aime vraiment pas réfléchir sur moi. je pense que tu ferais un très bon psy mais que tu le vivrais mal ! voilà ce que tu en conclues et forcément, ça te fait rire. t'aimes bien ce début de soirée du moins, ce début de conversation qui semble si léger. t'as l'impression que tu le connais depuis plusieurs années et que tu peux tout lui raconter. tu bois un coup avant de ne répondre à sa question. où est-ce que tu travailles. rien de plus simple et pourtant, c'est vrai que c'est intéressant et que ça en dit long sur une personne. tu lui expliques donc pour la soulaçiaise. il fait assez rapidement le lien et c'est vrai que toi, comme t'en vois beaucoup défilé, tu prends le temps de réfléchir un instant avant de réussir à le remettre. finalement tu hoches la tête positivement comme pour lui faire comprendre que ça y est, tu viens de trouver. ah oui ! t'étais pas venu avec ta petite soeur ou un truc comme ça ? à moins que ça soit la soeur de l'autre type qui était avec lui. en fait, ça s'embrouille un peu dans ta tête mais t'es certaine de l'avoir aperçu ce soir-là. il n'était pas resté longtemps d'ailleurs. tu lui retournes la question. après tout; vous vous êtes peut-être déjà croisés ailleurs dans le passé. et puis finalement, il te dit qu'il est garagiste alors, tu te dis que c'est complètement mort. j'allais dire, c'est cool de connaître un garagiste mais dans mon cas, j'avoue que c'est un peu inutile ! tu rigoles mais c'est bel et bien le cas puisque tu n'as pas de voiture. tu n'as d'ailleurs même pas ton permis. t'es une catastrophe ambulante derrière un volant du coup, c'est peut-être mieux ainsi. tu serais capable de tuer involontairement quelqu'un en sortant du garage souterrain de l'immeuble tellement t'es dangereuse et pas à l'aise dans une bagnole.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs)

Revenir en haut Aller en bas
si vous me cherchez, j'suis à l'ouest. (anaïs)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bord d'eau  :: release your problems :: lonely boy :: rps-
Sauter vers: