.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

What if something's gone wrong inside me (Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
- Invité -
MessageSujet: What if something's gone wrong inside me (Luna) Sam 26 Mai - 18:35

♛ What if something's gone wrong inside me
He says, "Oh, baby girl, you know we're gonna be legends. I'm a king and you're a queen and we will stumble through heaven. If there's a light at the end, it's just the sun in your eyes. I know you wanna go to heaven but you're human tonight"

▼▲▼

La nouvelle était tombée, comme une mauvaise blague, ou alors simplement un coup du destin qui voulait titiller la colère qui ne faisait que te ronger à petit feu. Tu étais incapable de le dire, tout ce que tu savais c'était que tu étais ravi de voir le bar se vider laissant seulement les employés du soir mais également les quelques personnes qui cherchait à négocier un dernier verre. Du moins c'était ce que tu imaginais, alors que tu prenais la direction de l'arrière-boutique une bouteille prise au bar à la main.  " Vous faites partir les derniers clients et après vous pouvez y aller, ce soir je ferme." Donnas-tu comme indication avant de disparaitre dans l'ombre. Dans un soupir, tu refermas la porte derrière toi; tout en t'empressant d'ouvrir cette bouteille afin d'en avaler le contenu. C'était la seule chose que tu avais trouvée, pour faire taire l'animal qui contrôlait bien trop souvent ton être, celui qui te rendait bien trop sensible à cette colère qui ne faisait que te dominer, peut-être chaque jour davantage.
De toute manière, ça n'allait pas être une bonne journée, c'était cette pensée sur laquelle tu essayais de te raccrocher, vu que la pluie n'avait cessé de s'abattre sur la ville. Et pourtant tu en aurais profité pour prendre une grande bouffée d'air, sortir de ce repère qui te servait d'appartement avant d'aller au travail. Tu l'aurais mérité voir la lettre que tu avais découvert dans ton courrier ce matin. Celle qui t'annonçait qui tu avais perdu, ce père qui avait disparu de ta vie il y avait bien des années. Tu avais simplement senti ton sang bouillir. Ne t'en avait pas voulu de ses nouvelles, surtout pas celle-là. Une invitation à son enterrement. Lui qui t'avait rayé de sa vie en même temps que ta mère. Tu lui devais rien et pourtant tu avais reçu ce putain de bout de papier, comme si tu lui devais quelque chose. Comme si tu devais être présent pour lui rendre hommage. Le seul hommage qui t'était venu à l'esprit était simplement d'aller cracher sur sa tombe.
Les minutes étaient passés, tout ce que tu savais c'était qu'il n'y avait plus un bruit dans les lieux, alors tu avais simplement décidé de sortir de ton troue. Bien que rien n'ait changé, tu te sentais à fleur de peau, prêt à frapper dans les murs si cela pouvait te calmer. Tu glissas maladroitement la main dans tes cheveux, te demandant bien qu'est-ce que tu aies pu faire à ce monde pour que même un bout de papier puisse te plonger dans des états aussi lamentables. Perdu entre tes pensées et le début de l'ivresse, tu mis quelques instants à réaliser que tu n'étais pas seul dans les lieux. Un sursaut te prit alors que tu entendis les bruits de pas s'approcher de toi. " Putain tu m'as fais peur, j'ai dis que je fermais le bar, tu peux y aller" Puis tu levais la tête, et connement tu réalisas que ce n'était pas l'un de tes employés mais Luna. " Il est un peu tard pour venir jouer sur les consoles tu sais ?"
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
> MESSAGES : 9

> PSEUDO : thunderhead

> FACE, © : hattie watson ©amor fati

MessageSujet: Re: What if something's gone wrong inside me (Luna) Sam 26 Mai - 21:10


La journée avait plutôt bien commencé pour Luna. Elle goûtait le début des vacances avec délice, comme on glissait sur sa langue la première goutte d'un vin de qualité. Ce matin-là, son père était venu monter une nouvelle bibliothèque pour son appartement au rez-de-chaussée d'un immeuble de Bordeaux. Elle avait même un jardin. Amusant, ce que l'argent pouvait acheter comme privilèges quand on était étudiant. Elle n'aurait pas voulu devoir faire des études supérieures sans l'aide financière de ses parents. Elle savait que depuis l'accident elle n'aurait pas supporté de travailler des heures au McDo pour une paye de misère alors qu'elle aurait pu danser. Danser...
C'était de plus en plus difficile. Elle ne pouvait se tenir éloignée des barres et des miroirs, et pourtant ça lui faisait si mal de ne plus être que l'ombre de l'étoile d'antan. Mais danser éloignait le souvenir d'Antoine qui subsistait dans chacun des instants de sa vie. En aurait-elle eu la possibilité qu'elle n'aurait pu se résoudre à le renvoyer dans les limbes. Il restait près d'elle, sa voix rauque, ses yeux clairs et la barbe dont il se servait pour lui piquer et lui chatouiller le cou pour la faire glousser comme une adolescente. Elle n'aurait jamais voulu oublier ça.
Après avoir passé le début de la soirée chez ses parents, partageant avec eux un dîner froid mais délicieux et un épisode de Suits - sa mère raffolait des deux acteurs principaux - Luna avait décidé que sa soirée ne pouvait pas s'arrêter tout de suite, aussi s'était-elle presqu'instinctivement dirigée vers le Meltdown. Elle appréciait vraiment cet endroit... Et son gérant, il fallait bien l'avouer. Elle l'appréciait, quand il ne se comportait pas comme un gros con acariâtre et elle comme une bâtarde sarcastique - Severus Snape était son grand modèle. Et puis, elle commençait à ne plus pouvoir se passer du jeu vidéo, au point d'envisager l'achat d'un PC gaming pour remplacer sa pauvre tour vieillissante.
Une fois arrivée, elle se dirigea directement vers le coin console, et plus particulièrement la Switch, miraculeusement libre. De toute façon, elle aurait botté le cul de quiconque se plaçant entre Breath of the Wild et elle. Elle en avait commandé une... Elle n'arriverait pas avant au moins deux semaines. Un enfer.
Elle joua deux heures durant, grognant férocement quand un gamin d'une quinzaine d'années voulut la déloger puis, quand elle eut mal aux pouces, elle copia sa sauvegarde sur la clé usb sur laquelle elle gardait toutes ses progressions du Meltdown. On avait trop vite fait de se voir effacer une partie sur des consoles publiques, elle en avait déjà fait l'expérience.
Enfin, merveilleusement détendue, elle se mit en quête de Gaston. Le bar se vidait, aussi n'eut-elle pas de difficulté à le repérer. Comme toujours un feu bref et doux, de désir pur, la parcourut quand elle l'aperçut. Elle avança vers lui avec une assurance chèrement acquise, refusant de boiter au rythme des élancements de sa cheville. Personne parmi ses amants ne remarquait jamais cet amas de cicatrices, résultat d’innombrables opérations, sans lesquelles elle n'aurait jamais pu remarcher sans béquille un jour. Pas même Gaston, alors qu'il avait couché tant de fois avec elle. Disons... Qu'il avait des choses plus intéressantes à regarder que ses pieds.
« Putain tu m'as fais peur, j'ai dis que je fermais le bar, tu peux y aller. »
La jeune femme sentit ses sourcils se hausser tous seuls tant elle était étonnée, et un peu mouchée il fallait bien le dire, par son ton. Elle n'avait encore rien fait ni dit pour provoquer ce genre de sécheresse, mais s'il voulait la jouer comme ça...
« Il est un peu tard pour venir jouer sur les consoles tu sais ? »
Elle vit l'étincelle hantée dans ses yeux dès qu'il les posa sur elle. Elle la vit mais ne s'y attarda pas, parce que c'était à lui de faire un pas vers elle, pas à elle. Il le ferait s'il le souhaitait. Ou pas. Mais elle ne ferait pas d'effort à sa place. Alors elle se contenta de hausser les épaules avec désinvolture.
« J'ai déjà fini. Ca fait plaisir de voir que ma présence ensorcelante et lumineuse t'éblouit dès que je fais un pas dans la même pièce que toi... Trop tard pour un dernier verre ? »
Elle n'était pas ivre et ne comptait pas l'être ce soir-là. Mais les cocktails de Gaston... Ils valaient le détour. Surtout préparés torse nu dans sa cuisine, pendant qu'elle l'enlaçait par derrière, ses lèvres sur son omoplate ; mais faute d'avoir ce qu'on veut, on fait avec ce qu'on a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
- Invité -
MessageSujet: Re: What if something's gone wrong inside me (Luna) Dim 27 Mai - 0:25

♛ What if something's gone wrong inside me
He says, "Oh, baby girl, you know we're gonna be legends. I'm a king and you're a queen and we will stumble through heaven. If there's a light at the end, it's just the sun in your eyes. I know you wanna go to heaven but you're human tonight"

▼▲▼

« J'ai déjà fini. Ca fait plaisir de voir que ma présence ensorcelante et lumineuse t'éblouit dès que je fais un pas dans la même pièce que toi... Trop tard pour un dernier verre ? » Un faible sourire marqua tes lèvres, alors que tu baissas la tête, comme si elle avait touché une corde sensible. Elle était ensorcelante, il n'y avait aucune contestation possible, et certainement assez pour que même un aveugle soit affecté par son charme. Cette nana avait un truc, qui était plus que troublant. Mais c'était l'esprit encore embrouillé que tu laissas le silence s'installer quelques instants. Tu étais partagé, entre l'envie de laisser encore et toujours ta colère prendre le dessus et t'emporter avec elle et celle de ne pas rester seul. Essayer d'y résister. Luna était, du moins tu aimais pensés, qu'elle était un drôle d'oiseau qui était un peu comme toi. Tu ne savais pas pourquoi mais elle avait brulé ses ailes trop tôt, c'était quelque chose que tu avais perçu dans son regard et c'était ça qui l'avait rendue aussi spéciale pour toi. Car s'il était connu que tu n'étais pas le genre d'homme à qui il fallait présenter les filles, elle avait su se faire une étrange place dans ta vie. Si les autres étaient faciles à oublier, elle ne l'était pas. Tu étais incapable de ne pas la garder dans ton champ de vision, incapable d'accepter le fait qu'un homme l'approche alors que tu étais dans les lieux. Tout ce que cela provoquait en toi, c'était l'apparition de cette vile jalousie que tu refusais d'accepter et d'avouer. Une inspiration audible franchit tes lèvres, si tu pouvais bien oublier quelques instants la source de ta colère c'était avec elle.
« Je dois fermer le bar, donc tu sortiras en même temps que moi par la porte de derrière. Et je choisis le contenu du verre » Fini-tu par dire, tout en posant la bouteille que tu tenais encore en main sur le bar. C'était une manière de lui dire que tu acceptais de lui offrir un verre, ou du moins ce que tu préparerais alors que vous n'étiez plus que tous les deux dans les lieux. Tu fis quelques pas en direction de la porte, tournant la clé pour laisser les indésirables dehors. Puis tu pris ta place habituelle, derrière le bar. Ton regard s'égara quelques secondes dans le vide, trahissant ton trouble, le fait que tu étais hanté par des songes qui te préoccupaient beaucoup trop. Et d'un geste nerveux tu secouas la tête, comme pour les chasser, comme pour te ressaisir.
Tu avais cette fâcheuse habitude d'improviser lorsque tu ne servais pas des commandes. Laissant toujours la première bouteille qui arrivait entre tes doigts définir ce que tu allais préparer. Le hasard donc. Tu te tournas et saisit une bouteille mal rangé, oublié probablement par quelqu'un qui était pressée de rentrer chez lui. Les jeunes, parfois ils oubliaient de faire un dernier tour avant de partir. Mais, tu ne pouvais les blâmer vu que tu avais dit que tu fermerais les lieux. Du curaçao, se serait donc. « Tu as passé une bonne soirée ? Tu t'es fais belle pour une occasion spéciale ?   » Lâchas-tu l'air de rien, comme pour faire la discussion, chose qui te ressemblait à moitié. Car tu n'étais pas de ceux qui parlaient simplement pour le plaisir de parler, mais tu voulais occuper son attente, car il n'y avait que toi pour la distraire. Sortant le shaker et 10 shooters que tu posas sur le comptoir qui te séparait d'elle. Tu entrepris ton habituel spectacle. Tête baissée concentrée sur ce que tu faisais. Glaçons, sirop de grenadier, vodka et jus d'orange et évidemment tu finis avec le curaçao que tu laissas lentement glisser dans le shaker. Rien de bien sorcier, mais c'était une préparation qui était plus visuelle qu'originale.
« Reste attentive, le plus amusant commence maintenant. prend ça comme mes excuses de n'être qu'un pauvre con mal léché. » C'était ça qui était étrange avec toi, que tu assumes autant ton sale caractère. Saisissant les deux extrémités du shaker, qui vidait le contenu dans les shooter alignées. Laissant apparaitre un dégradé de couleurs dans chaque verre. Un Rainbow Shot. Dans un souffle tu rangeas les bouteilles, et plaças le shaker dans levier. Puis tu pris place à ses côtés, t'asseyant lourdement sur l'un des tabourets qui bordaient le comptoir. « Je te laisse commencer. » Dis-tu en désignant les verres. Ton regard se posa sur ses yeux noisette, c'était affolant tout ce qu'elle pouvait te faire ressentir simplement par sa présence.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
> MESSAGES : 9

> PSEUDO : thunderhead

> FACE, © : hattie watson ©amor fati

MessageSujet: Re: What if something's gone wrong inside me (Luna) Dim 3 Juin - 15:30

Le sourire sur les lèvres de Gaston fut une victoire pour Luna. Il la rassurait également : elle avait toujours ce pouvoir lent et sensuel sur lui, le pouvoir de le détourner des nuages pour qu'il ne voie qu'elle pour un temps - elle n'aurait sans doute pas voulu qu'il soit toujours accroché à elle, mais quand elle le voulait, c'était rassurant de savoir qu'il lui était possible de l'obtenir. Elle vit précisément le moment où il se laissa céder et le prit comme une victoire.
« Je dois fermer le bar, donc tu sortiras en même temps que moi par la porte de derrière. Et je choisis le contenu du verre »
Avec un sourire, elle haussa les épaules et s'assit sur l'un des tabourets de bar, d'une hauteur ridicule par rapport à sa propre stature. Les talons de ses escarpins s'accrochèrent à la barre du tabouret et elle s'accouda à la surface froide du plan de travail, la posture volontairement négligée. Sa robe dévoilait presque la naissance de sa cuisse et faisait la part belle aux tatouages sur son dos et ses bras. Elle avait toujours aimé passer sous les aiguilles expertes des tatoueurs de la ville.
« Tu as passé une bonne soirée ? Tu t'es fais belle pour une occasion spéciale ? »
« Bah, tu sais... Simplement pour le plaisir de me sentir jolie. Et pour la soirée, c'était sympa. Dire que ma Switch est coincée à la douane... »
La jeune femme laissa échapper un soupir frustré. Elle avait envie d'avoir sa propre console, et c'était tout à fait la faute de Gaston pour l'avoir initiée à cet univers. Elle lui en aurait voulu si elle n'avait pas tant apprécié la découverte.
« Reste attentive, le plus amusant commence maintenant. prend ça comme mes excuses de n'être qu'un pauvre con mal léché. »
Hochant la tête, elle reporta pleinement son regard sur les mains habiles de Gaston. Elle ne pouvait s'empêcher de se rappeler tout le talent contenu dans ces mains. Un sourire mutin se peignit sur ses lèvres, qui laissèrent échapper un gloussement ravi alors que les verres se remplissaient de liquide. C'était joli, et la chimie derrière le résultat merveilleusement mystérieuse.
« Je te laisse commencer. »
Haussant un sourcil avec ce sourire qui, elle le savait, remuait quelque chose de purement physique chez les hommes, elle porta le premier shot à ses lèvres et le termina en une gorgée. Aussitôt, l'alcool la réchauffa, commençant par la langue pour s'étendre finalement à tout son corps. Elle aimait boire de temps à autres, exactement pour cette sensation, et celle d'un poids doux sur la nuque, des sens qui se brouillent juste assez pour qu'elle puisse le remarquer.
« À toi. »
Elle laissa passer un petit moment, volontairement, pour le laisser lui aussi se perdre dans la chaleur alcoolisée de ses propres oeuvres. C'était fou ce que l'alcool déliait les langues. Dans tous les sens du terme... Un petit soupir alangui franchit ses lèvres avant qu'elle puisse le retenir. Cela faisait longtemps - selon ses propres standards - qu'elle ne s'était plus laissée aller à l'appel de la chair. Quelques jours alors qu'elle avait coutume d'y goûter presque tous les soirs.
« Vas-tu me parler de ce qui te tourmente ou veux-tu directement passer à la phase où nous souillons ton lieu de travail de nos étreintes enfiévrées ? »
Son ton était gentiment moqueur, mais tendre surtout. Ils ne l'avaient jamais fait au Meltdown. Ca avait failli arriver, une fois, l'une des nuits du début, ils faisaient aussi une fermeture, mais finalement ils étaient rentrés chez elle pour en finir. Et cette fois ? Cette fois, elle se demandait si elle lui laisserait le temps de penser à quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Contenu sponsorisé -
MessageSujet: Re: What if something's gone wrong inside me (Luna)

Revenir en haut Aller en bas
What if something's gone wrong inside me (Luna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bord d'eau  :: bordeaux et alentours :: bordeaux sud-
Sauter vers: