.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

l’ambiguïté a ses limites. (edgar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
> MESSAGES : 173

> PSEUDO : mothness

> FACE, © : thomas brodie sangster, vulpecula

> AGE : 28 ans

> OCCUPATION : Fleuriste. Il faut de tout pour faire le monde, non ?

MessageSujet: Re: l’ambiguïté a ses limites. (edgar) Lun 4 Juin - 12:35

l’ambiguïté a ses limites.

   
« 'cause I dont' stand a chance in these four walls.  »


Et t'as pas l'impression que t'abuses toi aussi ?   Tel un gosse qui fait un caprice, il croise les bras contre son torse, en réalité Edgar il sentait bien qu'il avait trop bu. La tête tournait et il avait cette terrible sensation qu'il était dans un bateau luttant contre les vagues dans une tempête. Alors il reste immobile, il se contente de prendre de profonde inspiration pour que le mal ne s'empare pas davantage de son être. Qu'il ne finisse pas, à quatre pattes devant la cuvette des toilettes pour rendre la totalité de son estomac. Et pourtant, il décale ses jambes pour qu'elle ait plus de place. Même dans des états minables, il avait toujours une légère conscience de ce qui l'entourant c'était ça qui rendait son dérapage d'autant plus grave d'une manière. Et pourtant, il décale ses jambes pour qu'elle ait plus de place. Même dans des états minables, il avait toujours une légère conscience de ce qui l'entourant c'était ça qui rendait son dérapage d'autant plus grave d'une manière.Tu sais, si y a que Maëve qui arrive à te comprendre c'est parce que c'est la seule à qui tu parles, à qui tu te confies. Ah. ce son sort de sa bouche, d'une manière ironique et presque désagréable. C'était ça parfois le souci de cette colocation, c'était qu'ils ne faisaient attention qu'à ce qu'ils voulaient bien voir. Mais c'était au fond normal, les gens se contentaient d'entendre et de voir que ce qu'ils voulaient. t il fallait bien reconnaitre qu'entre ses murs, et entre ses neuf habitants, il y avait beaucoup trop de mouvement pour faire attention à tout, tout le monde et tout le temps. J'me confis pas. Elle sait, c'est différent. Edgar il lève vaguement la main essayant d'illustrer ses mots, mais tout ce qu'il finit par faire et regarder sa main comme s'il la voyait pour la première fois, retenant un rire d'ivresse. Pour finalement ajouter. Elle voit les détails. Il sous-entendait que ce n'était pas le cas des autres, que personne ne faisait attention à ce qui définissait réellement sa personne. Et anticipant sa question et car l'alcool dénouait un peu les langues. Elle voit bien qu'il y a que moi, pour m'occuper de moi Phrase vague, marmonné, alors que sa main tomba lourdement sur le canapé. Il était seul, c'était ça qu'il disait, qu'il n'avait pas un père ou une mère pour rattraper ses conneries, mais ses mots étaient trop vagues pour qu'elle comprenne.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
> MESSAGES : 152

> PSEUDO : cosmic light (charline).

> FACE, © : amy jackson (BALACLAVA).

> AGE : vingt-cinq ans, même si parfois on n'y croirait pas.

> OCCUPATION : coach sportive au allforme, là pour vous servir.

> COTE CŒUR : rangé dans une cage dorée, faut juste trouver la bonne clé.

MessageSujet: Re: l’ambiguïté a ses limites. (edgar) Lun 4 Juin - 16:19

l’ambiguïté a ses limites


Tu as beaucoup de patience. Tu pardonnes toujours tout à tout le monde. Tu acceptes les défauts et les vices de chacun. Seulement voilà Egar, il abuse peut-être un petit peu en forçant sur la bouteille. Du coup, tu ne peux t'empêcher de lui faire remarquer qu'il est peut-être temps de s'arrêter pour ce soir. Apparemment, ce n'est pas dans ses projets. C'est même carrément inconcevable de s'arrêter de voir. Tu trouves ça dingue et tu n'hésites pas à lui faire remarquer. La réponse à tout cela, un gosse qui boude forcément. Ça te fait lever les yeux au ciel. Elle finit par le rejoindre sur le canapé. Elle s'installe de l'autre côté et Edgar retire ses jambes pour te laisser davantage de place. C'est surement sa façon à lui de te prouver qu'il a compris, qu'il prend ses distances dorénavant. Tu trouves ça complètement ridicule mais, tu ne dis rien. Tu n'as pas envie de lui envoyer un tas de signaux d'un coup, il va être complètement paumé Edgar. Alors à la place, tu le fais parler. Tu lui fais remarquer que si seulement Maëve le comprend, c'est parce qu'il ne s'ouvre qu'à elle. Il rectifie très vite tes propos et tu prends une grande inspiration. T'as toujours tout fait pour être une bonne amie. La meilleure qu'il soit et pourtant, t'as l'impression de ne pas être à la hauteur. De ne pas avoir compris Edgar. Tu fronces légèrement les sourcils en secouant la tête. Tu l'as écouté du début à la fin sans pour autant le couper. Tu n'as pas eu le temps de poser les bonnes questions, il les a anticiper. Mais non. Non, y a pas que toi. Y a nous aussi. Tu sais que tu peux compter sur chacun d'entre nous, pas vrai ? Tu veux lui prouver que non, il n'est pas tout seul ou du moins, plus tout seul. Tu veux qu'il comprenne que quoi qu'il se passe toi, t'es là pour lui. Dans les bons comme dans les mauvais moments. Parce que c'est comme ça que ça se passe entre amis. Qui plus est entre colocataires.

_________________

☾ chaussures puma sur les pieds, j'suis dans les nuages dur de perdre. j'fais des murs de textes et des purs de verte. ☽ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l’ambiguïté a ses limites. (edgar)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bord d'eau  :: bordeaux et alentours :: bordeaux nord :: bacalan - bordeaux lac-
Sauter vers: