.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

don't run away. (gina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
> MESSAGES : 32

> PSEUDO : K.

> FACE, © : keith powers, rex corvus.

MessageSujet: don't run away. (gina) Lun 4 Juin - 11:38

DON'T RUN AWAY.
ft - @gina pinheiro

* * *

Tu traines ici de temps en temps Presnel, quand tu n’as rien de mieux à faire. Tu traine dans le coin parce que tu te souviens être venu ici quand t’étais plus jeune, cette association où tu as passé pas mal de temps étant plus jeune. Tu te souviens avoir vécu des périodes plutôt difficiles avec ta mère. Des moments que tu ne souhaites à personnes au fond. Alors ouais, de temps en temps il t’arrive de revenir ici, juste pour dire bonjour à des personnes que tu as connu à l’époque. Ou pour en voir d’autres qui habitent dans le coin. Alors ça ne surprends personne de te voir trainer dans les locaux de l’association. T’es en train de discuter avec un pote que tu as connu à l’époque, qu’est venu dire bonjour lui aussi. Comme si ça vous ramène tous toujours au même endroit. Comme si finalement les moments que vous avez vécu étant jeunes sont tous ancrés en vous. T’es en train de discuter quand tu vois cette tête qui ne t’es plus du tout inconnu. Ce visage que tu as vu de nombreuses fois. Et pourtant, une demoiselle avec qui tu n’as jamais réellement discuté. Et pourtant… pourtant, t’en as envie Presnel. Parce qu’elle t’attire, elle t’intrigue. Surtout depuis la dernière fois que tu l’as vu. Tu te souviens avoir voulu lui parlé, ou plutôt la draguer, parce que Presnel, on ne te changera jamais. T’as à peine prononcer une phrase qu’elle est partie, c’est presque si elle n’a pas couru. Sur le coup, tu n’as pas vraiment compris. Tu t’es demandé ce que tu avais dit de mal, ce que t’avais fait de mal. Et puis en te rappelant les différents regards que vous avez pu échangés, tout cela, tu as fini par te demander si elle n’avait pas un peu peur de toi la demoiselle. Tu la regardes faire la lecture à des gosses, et puis à la fin, ton regard croise le sien et tu ne peux pas t’empêcher d’avoir un petit sourire aux lèvres. Est-ce que tu devrais la laisser tranquille ? Certainement. Est-ce que tu vas la laisser tranquille ? Pas sûr. Alors lorsqu’elle se lève, tu fais de même après avoir dit à ton pote que tu revenais. Et tu te diriges vers elle. Hey, tu l’interpelles, alors qu’elle était sur le point de tourner le dos, tout en attrapant légèrement son bras. Pour ne pas qu’elle s’enfuit cette fois. Tu sais, je mords pas, tu tentes la plaisanterie en essayant de trouver son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
> MESSAGES : 60

> PSEUDO : fürelise.

> FACE, © : georgia fowler © havana.

> AGE : vingt-six ans, ayant l'impression d'avoir enduré le double.

> OCCUPATION : critique gastronomique en formation pour faire plaisir à son père, animatrice de téléphone rose la nuit.

> COTE CŒUR : prédestinée à un homme qu'elle connaît tout juste.

MessageSujet: Re: don't run away. (gina) Mar 5 Juin - 15:35

don't run away.
gina & presnel

La belle tient le livre entre les mains. Sa voix est douce lorsqu'elle prononce chaque mot avec un émerveillement d'enfant. Quand elle se retrouve face à ces enfants, elle n'est plus la même. Douce. Attentive. Elle n'a plus cet air froid qu'on lui connaît si bien. Cette carapace qu'elle s'est fabriquée afin d'échapper à la frayeur que lui procure son père, elle n'en avait pas l'utilité quand elle était devant cette bande d'anges. Elle pouvait être elle-même, et ne pas se mettre à trembler au moindre regard dans sa direction. Les jeunes sont sages, certains lui posant des questions sur certains mots qu'elle emploie, ou certaines tournures de phrases un peu compliquées. Ils étaient curieux, et Gina aimait cela, c'était un signe d’intelligence. Elle tournait les pages doucement, en enchaînant les images, les phrases, et les imitations de certains personnages. Pour l'heure, elle leur lisait une de ses œuvres d'enfance, celle qu'elle avait aimée durant toute son adolescence, et qu'elle lisait encore aujourd'hui. Cette histoire merveilleuse d'un petit garçon nommé Tomek, qui par excès de courage et d'amour pour son grand-père, partait à la recherche de la fameuse rivière qui, selon la légende, coulait à l'envers et avait le pouvoir d'immortalité. Les petits avaient l'air captivés par le périples de l'enfant, et Gina s'en félicitait. Jusqu'à ce qu'elle croise un regard qu'elle ne souhaitait pas croiser. Il était là, à quelques mètres seulement d'elle, son regard posé sur sa personne. Un sourire éclairait le visage de l'homme, et assombrissait les pensées de la belle brune. Refermant le livre, elle murmure à la petite troupe un joviale. « C'est terminé pour aujourd'hui, je viendrai vous raconter la suite demain. » Sans plus tarder, elle range le livre au fond de son sac et se lève afin de se mettre en route au plus vite, de peur que l'homme ne vienne l'interpeller. Elle ne savait pas vraiment pouvoir elle avait aussi peur de se retrouver face à lui. Si peur de ne pouvoir dire un mot lorsqu'il tenterait de l'aborder. Elle préférait s'en aller, fuir une nouvelle fois. Il avait dû la prendre pour une demeurée lorsqu'elle avait pris ses jambes à son cou et s'était subitement enfuie lors de leur première rencontre. Et aujourd'hui, elle allait faire la même chose. Du moins, c'était sans compter sur la main puissante attrapant son bras avant qu'elle ne puisse se dérober. Un hey se fait entendre, parvenant à son oreille. Il engage alors une petite plaisanterie, certainement dans le but de la faire rire, ou ne serait-ce sourire. Pourtant, Gina relève la tête vers lui, en évitant toutefois son regard. Essayant de récupérer son bras, sans ayant l'air d'être trop effrayée, elle balbutie quelques mots. « Je suis désolée, je dois m'en aller. » Elle arrive alors enfin à le regarder dans les yeux et se sent rougir comme une imbécile. « On ne se connaît pas, on ne devrait pas se parler. » Elle joue la carte de la petite fille gentille à qui on a demandé de ne pas parler aux inconnus. Elle était arrivé jusqu'ici à repousser toutes les avances qu'on lui avait adressées, elle saura s'en sortir une fois de plus afin de ne pas déshonorer son père.
(c) DΛNDELION

_________________
hey stupid
i wanna love you but I better not touch. i wanna hold you, but my senses tell me to stop. i wanna kiss you but I want it too much. i wanna taste you but your lips are venomous poison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
don't run away. (gina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bord d'eau  :: bordeaux et alentours :: bordeaux sud-
Sauter vers: