.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

time to come clean (anna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
- Invité -
MessageSujet: time to come clean (anna) Lun 18 Sep - 22:26

and i felt nothing but shame
i felt the ground start to change


grand soleil qui déborde sur les quais, rayons qui se reflètent sur l'eau et aveugle les passants. soleil qui tape sur la peau, prêt à la faire brûler, qui fait chauffer les esprits. derniers rayons de l'été, dernières bières en extérieur, avant que l'hiver n'arrive, et qu'on se pèle les couilles, clairement.
une brasserie loin d'être vide, mais loin d'être bondée, et une pause bien méritée. de toute façon, on s'en tape, c'est moi le patron, j'fais ce que je veux. sinbad est en train de faire dieu sait quoi, et moi, j'ai embarqué anna avec moi, qui était là, comme toujours. toujours présente, sans jamais rien lâcher. toujours présente, toujours en soutien.
je la regarde, assise à côté de moi, à rayonner, et j'souris un peu bêtement, et j'me dis que putain, j'suis bien chanceux de l'avoir à mes côtés, quand même.
j'me rends bien compte de la chance que j'ai, et je sais bien que j'pourrais m'ouvrir face à elle en toute confiance, mais j'bloque. j'bloque sans savoir pourquoi, et ça me pince, à l'intérieur, là, juste à mon coeur.
j'allume une cigarette, bois une gorgée, et tente d'empêcher ma jambe de gigoter frénétiquement. compliqué.
- anna..
non, j'commence mal. j'commence beaucoup trop mal, lancé comme ça, j'vais piquer sa curiosité, et j'm'en sortirais jamais. je baisse les yeux, j'regarde ailleurs, j'regarde les gens qui passent.
inspire, expire. j'me reprends et la regarde en souriant.
- t'en es où avec peter?
changement de sujet soudain, dans ma tête du moins. rien n'était lancé. j'tente de me raccrocher aux branches, comme je peux, pour éviter de m'écrouler.
j'en ai gros sur la patate, j'vais avoir besoin que tu m'aides.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
- Invité -
MessageSujet: Re: time to come clean (anna) Mar 19 Sep - 22:05

it's time to come clean

       

Devant eux, la Garonne. Loin d'être la plus belle, elle a au moins le mérite de briller sous les derniers rayons de soleil d'un été volé. Elle ne compte plus les jours de pluie et pas une journée ne se déroule sans qu'elle arrive à caser quelque part qu'elle regrette ces derniers mois qui ont le goût de rien : comme si on les lui avait arrachés, retirés et qu'elle n'avait pas eu le temps d'en profiter. Maintenant, ils étaient en septembre. Et Anna avait l'impression d'avoir été jetée au milieu de ses responsabilités sans qu'elle n'ait pu se pincer le nez. Résultat : elle boit la tasse. Mais heureusement, il y a Thomas.

Il y a cette brasserie où elle se sent plus chez elle que dans son propre appartement. Les heures passées là-bas ont l'air de minutes, surtout quand Thomas a le temps de prendre une pause avec elle. Anna sert un peu à ça : respirer, loin des clients et de leurs exigences futiles. Pour travailler elle aussi dans le service, elle est bien placée pour savoir que parfois certaines personnes peuvent se montrer particulièrement désagréables sans raison valable. C'est bien connu, les serveurs s'en prennent souvent plein la tête pour un rien, tampon entre la salle et la cuisine. Ils sont assis en terrasse, une pinte chacun posée en face en d'eux. Anna prend le soleil sans dire un mot, les pieds posés sur la chaise en face d'elle, le visage tiré vers le ciel. Il est devenu rare qu'il fasse beau alors du bout du nez elle suit les rayons de soleil et tente d'en absorber le plus d'énergie, de chaleur. C'est comme ça. Thomas et elle sont si proches qu'ils n'ont pas besoin de parler pour se sentir bien. Sa présence à ses côtés suffit à la rassurer, lui donner le sentiment que tout ira bien quoiqu'il leur arrive. C'est tout.

Autour d'eux les passants se promènent, surtout des familles qui prennent l'air une dernière fois avant de s'enfermer loin de la pluie d'automne. Quelques skaters viennent frotter le bitume, leurs planches claquent sur le sol ça et là, bref. Une après-midi qui donne l'impression que le temps s'est arrêté comme toujours dans la ville endormie. Il fait bon vivre à Bordeaux, tout le monde le sait. Trop de monde le sait, d'ailleurs. Anna n'aime pas ça, elle l'anxieuse qui ne supporte pas les grandes foules. Mais elle fait avec, c'est la vie. Les yeux fermés, les oreilles tendues, elle laisse le train de ses pensées se perdre un moment. Profite de cet instant suspendu loin de ses problèmes et dissertations à rendre. Anna... Elle n'ouvre pourtant pas les yeux lorsque Thomas l'appelle, se contente de tendre un peu plus l'oreille et de signaler qu'il a son attention d'un Hmm ? qu'elle prononce les lèvres scellées. Mais rien ne vient, alors elle l'imite en utilisant le même ton que lui. Thomas ? Un peu pour se moquer, un peu parce qu'elle aime bien le taquiner à la manière d'une soeur envers son frère.

T'en es où avec Peter ?

Merde.

La question qui fâche, celle à cent mille euros.

Elle aussi, laisse le temps filer un instant. Peter. Sacré numéro. Elle ne sait pas trop quoi en penser, surtout en ce moment. S'il lui avait posé la question quelques semaines plus tôt, elle lui aurait demandé où est-ce qu'il voulait en venir parce qu'à ses yeux personne n'est au courant que le sourire du brun lui donne des frissons. Anna est bien bête de penser ça d'ailleurs, car si elle ouvrait les yeux et regardait autour d'elle, elle verrait bien que tout le monde s'en rend compte. Mais aujourd'hui là ne semble pas être la question. Peter ne lui parle plus. Il l'évite comme la peste de manière si évidente que cela en devient presque gênant. La belle a déjà plusieurs fois quitté le bar sans dire un mot de plus : blessée, excédée, fatiguée de ce comportement. Aujourd'hui vis à vis de lui, elle a l'impression de n'être plus rien alors qu'ils étaient si proches quelques temps auparavant. Thomas le sait, il a du lui tirer les vers du nez pour comprendre ce qui clochait entre son serveur et sa meilleure amie : Anna lui a dit que l'anglais l'avait ignorée du jour au lendemain et sans raison. C'est tout ce qu'elle sait.

Elle inspire longuement, bruyamment avant d'ouvrir les yeux pour les poser sur l'eau luisante de la Garonne. Soupire. Je ne sais pas... qu'elle commence, le ton las. Il me saoule. ça sort tout seul, ça sonne mauvais et condescendant alors elle se reprend en passant une main dans ses cheveux châtains. Enfin, j'veux dire... il m'énerve, je comprends toujours pas c'que j'ai pu faire de mal. sa bière lui fait soudainement de l'oeil alors elle en prend une gorgée durant laquelle elle réfléchit encore, comme si Thomas venait de réveiller ses inquiétudes. Je suis un peu perdue...

Elle pose son coude sur l'accoudoir de sa chaise, sa tête contre sa main tandis qu'une moue se dessine sur son visage. Celle de quelqu'un de profondément embêté : doit elle lui en vouloir, être en colère. Doit elle passer à autre chose, oublier ces regards. Doit elle le bousculer, le mettre face à son comportement désagréable. C'est trop, pour elle.

Alors Anna soupire et s'assoit le dos droit contre sa chaise. M'enfin, c'est rien.

Changeons de sujet.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
- Invité -
MessageSujet: Re: time to come clean (anna) Sam 23 Sep - 23:01

anna à mes côtés, le silence qui règne, le silence apaisant, le silence rassurant, le silence d'une douceur sans pareil, qui nous enveloppe, nous mène dans la même bulle, qui nous apporte cet effet de couverture un soir d'hiver, qui nous réchauffe le coeur et qui s'apprécie tout autant que des éclats de rires qui résonnent dans une pièce vide. le silence jusqu'à l'appel d'anna, jusqu'à ce mot qui sort de mes lèvres, cette intonation qui questionne alors que rien ne suit plus.
un regard fuyant, qui n'assume pas. mes mots qui ne veulent plus sortir de ma bouche, mes doutes et mes craintes qui retournent s'enfouir tout au fond, au plus profond de moi, qui refusent de se matérialiser. mon cerveau qui fait un énorme blockpass à mon coeur, qui le force à ralentir le rythme, et à, finalement, fermer sa gueule.
le silence qui revient, quelques instants, mon prénom qui s'envole dans les airs, mes oreilles qui bourdonnent et le tambourinement dans ma poitrine qui devient trop fort. changement de sujet radical.
j'm'excuse anna, j'me doute que t'as pas envie d'en parler. j'm'excuse, moi, j'suis juste pas du tout prêt à en parler.
je sirote ma bière. je prends mon temps. je prends mon temps comme je ne le ferais pas habituellement. je l'écoute parler de peter que d'une oreille, un peu distrait, quelques 'mm' qui quittent mes cordes vocales.
- mouais..
elle a fini, elle n'veut plus en parler, et j'ai beaucoup trop peur que le sujet se retourne contre moi.
- il est étrange parfois, c'est vrai. surtout avec toi. mais.. mouais.
je m'appuie contre le dossier de ma chaise, moi aussi, après elle, et continue de regarder la garonne s'écouler devant nos yeux.
le silence. troisième fois. je suis incapable de retenir ma jambe cette fois. elle saute toute seule, et s'agite. je regarde l'heure. j'en viendrais presque à espérer que ma pause soit finie, non pas que la présence d'anna ne soit pas magnifique. mais j'aimerais retourner en arrière, j'aimerais être plus détendu, j'aimerais. j'aimerais tout un tas de choses.
- et, hm, tes cours ça va sinon?
putain, thomas, ferme-la.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
- Invité -
MessageSujet: Re: time to come clean (anna) Mar 26 Sep - 13:14

it's time to come clean

       


Surtout avec toi. Son coeur se serre. Si être étrange c'est être exécrable alors peut-être qu'il a raison. Surtout avec elle. Elle n'a pas mémoire d'une autre personne avec qui Peter est aussi distant, hormis les clients embêtants de la soulacaise qui ne savent pas où se trouve la limite entre un barman et un client. Ceux qui après qu'on leur refuse un verre de trop s'époumonent, ou celles qui ne comprennent pas qu'il ne suffit pas de faire des avances au serveur pour avoir un shot gratuit. Elle soupire, encore, et du bout des doigts dessine des rayures entre les gouttes d'eau qui perlent contre le verre froid de sa pinte. Distraite. Les rouages de son esprit s'agitent, parce qu'en y réfléchissant Thomas n'a pas l'air si intéressé par sa réponse alors que c'est lui qui l'avait poussée dans le vide.

Elle réfléchit.

Lui lance un regard discret. De côté, histoire de l'observer. Sa jambe sautille comme s'il attendait son tour avant un examen ou comme toutes ces fois où elle l'avait accompagné à la banque, chez le notaire pour la soulacaise. Mais Anna ne dit rien et se complet dans le silence, elle en profite prendre une nouvelle gorgée de sa bière en attendant qu'il craque.

Elle le connait bien.

Thomas stresse, il a quelque chose sur le coeur qu'il voudrait lui dire. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Et, hm, tes cours ça va sinon ? Un sourire s'étend sur ses lèvres parce que soudain la situation lui parait comique, il tourne autour du pot. C'est malin. Oui... dit-elle, le ton chantant qui traine sur la Garonne, son sourire qui ne disparait pas. Ça se voit, aussi, qu'elle a compris que quelque chose clochait. Tout va bien, la même routine quoi. ajoute-t-elle tout en observant Thomas qui l'écoute à peine. J'ai hâte que ça se termine. Toujours aussi peu passionné par ce qu'elle lui dit.

Qu'est-ce qu'il se passe dans ta tête petit Thomas ? Du regard, elle détaille son visage et ses mâchoires crispées. Sa bière qu'il sirote à peine alors que d'ordinaire c'est lui qui termine sa bière en premier et le temps qu'elle finisse sa première pinte il en est déjà à sa deuxième. C'est que ça forge le métier de brasseur. Y'a aussi son genou qui semble courir un marathon. Elle pose sa main dessus, le serre tout tendrement. Elle a le droit. C'est Anna. Eh beh... dit-elle dans un demi-rire qui se veut rassurant. Qu'est-ce qui te tracasses ? T'as à peine touché à ta bière. Et dieu seul sait que la bière pour Thomas c'est sacré, ça se gaspille pas, ça se laisse pas réchauffer par les rayons du soleil. Elle serre doucement une dernière fois son genou puis s'écarte, tendre. Trop d'après Astrée. Et tu m'écoutes même pas quand je te parle de ma vie pourtant si fascinante. Sa voix se fait boudeuse, presque, un brin heurtée mais tout ça ce n'est que du cinéma parce qu'il y a un début de rire dans son ton. Il lui en faudrait beaucoup plus de sa part pour se sentir blessée. Thomas il a un peu un laisser-passer pour tout.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
- Invité -
MessageSujet: Re: time to come clean (anna) Jeu 28 Sep - 21:27

je l'avoue, je suis ailleurs. partout ailleurs qu'avec anna. certainement pas devant la brasserie, certainement pas près des quais. peut-être même pas dans bordeaux. je suis perdu dans mes pansées, enseveli sous mes angoisses, sans pouvoir m'en dépêtrer tout seul. la vérité, c'est que j'ai peur, j'ai peur du regard d'anna qui pourrait changer une fois que j'aurais vidé mon sac, j'ai peur de sa réaction, j'ai peur qu'elle me dise de tout avouer à astrée, j'ai peur encore plus, de la réaction d'astrée quand pourtant ça ne veut rien dire concernant notre couple. enfin, je crois.
j'écoute à peine, encore une fois, ce qu'elle me raconte. comme un blablabla qui bourdonne autour de moi sans l'entendre vraiment, sans comprendre ce qu'elle raconte. comme s'il s'agissait de passants qui discutaient en marchant devant moi.
sa main sur mon genou me fait réagir, enfin. je relève la tête vers elle, l'air coupable, le regard un peu fuyant. elle a remarqué. évidemment qu'elle a remarqué, t'es con ou quoi?
je fais non de la tête, comme pour tenter de la convaincre et de me convaincre au passage aussi, que tout va bien. tentative vaine. j'attrape ma bière pour la contredire et la descend cul-sec. la pinte quasiment intacte, trop réchauffée par les rayons du soleil. je grimace.
elle continue, anna. elle blague, elle en sourit, mais je vois qu'elle est inquiète, au fond de ses yeux.
- désolé.. je m'excuse.
je m'excuse de ne pas t'avoir écouté alors que c'est moi qui t'ait posé la question. je m'excuse d'être vide aujourd'hui, d'être creux, et de ne pas être là pour toi. je m'excuse, c'est tout.
je déglutis, souffle longuement.
putain, si tu savais comme j'ai envie de te dire, mais comme c'est dur.
pourquoi j'arrive pas, tout simplement à tout lui déballer, comme ça, comme ça tourne dans ma tête? comme un sac de noeuds. elle me croirait fou.
je tire ma chaise pour être en face d'elle, plus près d'elle. j'ai peur d'être près d'elle et trop voir le jugement dans ses yeux quand bien même je suis persuadé qu'il n'y en aura pas -la part honteuse de moi me fait croire qu'il y en aura un. j'ai, en même temps, trop besoin d'être près d'elle, et d'avoir sa tendresse et sa douceur, à anna, comme personne ne me la donne sans arrière-pensée.
je plante mon regard dans le sien et mets mes mains sur ses genoux.
- j'ai.. euhm.. comment dire.. je sais pas comment te dire ça, mais j'ai besoin de m'enlever ce poids de la conscience, tu comprends?
prends mes mains dans les tiennes et rassure-moi.
est-ce qu'on peut aller ailleurs que sur la terrasse où tout le monde et n'importe qui pourrait arriver à tout moment et m'entendre me confesser? c'est à toi que je veux le dire, anna, pas à la terre entière. pas à tout bordeaux, du moins.
- m'engueule pas si je suis long, j'fais pas exprès de faire durer le suspens.
léger sourire. je tente de détendre l'atmosphère. pour moi, surtout. plus tendu tu meurs.
- je pense que.. enfin, je le sais.. ou peut-être pas, en fait. j'en sais rien, je sais plus rien, moi.
je souffle. un grand, un long coup. j'ai chaud, j'sais plus où me mettre. j'ai envie de me terrer dans un coin. je baisse la tête.
j'vais pas être capable.
Revenir en haut Aller en bas
- Contenu sponsorisé -
MessageSujet: Re: time to come clean (anna)

Revenir en haut Aller en bas
time to come clean (anna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bord d'eau  :: release your problems :: lonely boy :: rps-
Sauter vers: